Rechercher sur le site

"A Paris le préfet choisit la matraque"

L’ Humanité
9 juin 2015

(..) "Les CRS ont foncé dans la masse. Avec armure, casques et matraques. Les charges se répètent pendant deux heures. Les coups pleuvent. Des migrants sont extirpés un à un, certains ayant perdu connaissance sous la violence de l’assaut. Catherine Belem,élue PCF du 18e arrondissement,saigne du nez. Hugo Touzet, plus jeune conseiller de Paris, tend à bout de bras sa carte d’élu. En vain.Dans la cohue, il est frappé par un policier casqué qui lui assène un coup de poing et ]e met au sol. Le cordon policier est à son tour encerclé par des citoyens et des militants, de plus en plus nombreux à affluer. Le barnum, prêté par le PCF est brutalement démonté. La table renversée. La nourriture piétinée. (...) « Cette évacuation a été faite au pied levé sans prévenir les élus », enrage Hugo Touzet, élu communiste du 18e, à peine relevé du sol. (...) « Nous demandons que cessent la répression et le harcèlement de ces populations victimes »,a appelé de son côté, Nico]as Bonnet Oulaldj, président du groupe Communiste-Front de gauche au Conseil de Paris, qui propose « d’orienter les réfugiés vers les hébergements déjà existants, et d’expérimenter à Paris conjointement avec les services de l’état et les associations la création d’un site dédié et pérenne » "

PDF - 1 Mo