Rechercher sur le site

Amendement au budget 2017 pour la création de postes dans les crèches municipales

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et des élu-e-s du groupe Communiste - Front de Gauche

Considérant la prise en compte par la Mairie de Paris de l’importance d’un accueil des jeunes enfants de qualité pour les parisiennes et les parisiens, facteur prédominant pour favoriser le travail des femmes et par-là même leur émancipation.

Considérant que l’objectif municipal de création de 5000 places en crèches sur la mandature ne doit nuire ni à la qualité du service ni aux conditions de travail des personnels ;

Considérant la difficulté à maintenir un taux d’encadrement suffisant pour garantir un haut niveau de service et une amplitude horaire d’ouverture qui réponde aux besoins des parents ;

Considérant que le budget primitif pour 2015 a créé 40 postes de renforcement du volant de remplacement des agents des crèches de la Ville de Paris ;

Considérant que le budget primitif 2016 prévoyait la création de 110 postes afin de renforcer le volet de remplacement de la DFPE et que le groupe communiste-Front de Gauche avait fait adopter un amendement portant la création totale de 120 postes à la DFPE pour le renforcement du volet remplacement

Considérant que le budget primitif emploi pour 2017 prévoit la création de 14 postes visant à assurer le fonctionnement de la nouvelle crèche de la ZAC Paris Rive-Gauche dans le 13e arrondissement ;

Considérant que les métiers de la petite enfance se caractérisent par une forte pénibilité du travail et rencontrent les problématiques inhérentes à tout corps de métiers majoritairement féminins tel que la gestion des congés maternité ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et des élu-e-s du groupe Communiste - Front de Gauche, le budget primitif emploi 2017 est amendé comme suit :

  • 20 postes supplémentaires sont créés au sein de la DFPE afin de renforcer le volet de remplacement,
  • la dépense correspondante sera gagée sur le montant de la taxe sur les résidences secondaires.

Publié le

12 décembre 2016

Auteur-e-s