Rechercher sur le site

Amendement au budget 2017 pour la création de postes d’éboueurs

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et les élu-e-s du groupe Communiste - Front de Gauche

Considérant que la propreté est l’un des services publics les plus reconnus par les parisiennes et les parisiens ;

Considérant que c’est également l’un des secteurs d’intervention de la Ville qui fait l’objet du plus grand nombre de réclamations de la population en raison de ses supposées faiblesses ;

Considérant les enjeux de salubrité publique auxquels répondent les services de la direction de la propreté ;

Considérant l’attachement de la Ville de Paris à garantir l’amélioration de l’environnement et de la qualité de vie ;

Considérant les engagements portés par l’exécutif en matière de propreté autour de l’élaboration d’un Plan de développement de la propreté, de l’adoption d’une stratégie « zéro déchet » et d’inscriptions significatives, tant en fonctionnement qu’en investissement, au projet de budget primitif 2016 ;

Considérant que le budget primitif emplois pour l’année 2016 prévoyait de créer 80 postes pour la Direction de la Propreté et qu’un amendement du groupe Communiste-Front de Gauche avait entrainé la création de 20 postes d’éboueurs supplémentaires pour un total de 100 postes créés ;

Considérant que le budget primitif pour 2017 prévoit la création de 80 nouveaux postes, chiffre qui parait insuffisant au regard des besoins identifiés ;


Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et les élu-e-s du groupe Communiste - Front de Gauche, le budget primitif emploi 2017 de la Ville de Paris est amendé comme suit :

  • 20 postes supplémentaires, prioritairement éboueurs et conducteurs automobile, sont créés au sein de la DPE au titre du renforcement des équipes ;
  • la dépense correspondante sera gagée sur le montant de la taxe sur les résidences secondaires.

Publié le

12 décembre 2016

Auteur-e-s