Rechercher sur le site

Annulation de l’encadrement des loyers : une décision regrettable

L’annulation de l’encadrement des loyers par le tribunal administratif de Paris est difficilement compréhensible quand il est urgent de lutter contre la spéculation immobilière, quand tous les loyers sont chers à Paris et quand des familles peinent à se loger dignement.

Paris compte 60% de locataires. Cette mesure pragmatique dans la lutte contre la spéculation immobilière était demandée par la Ville depuis près de 15 ans.
Avant la mise en place de l’encadrement des loyers, l’augmentation des loyers était de 8 à 11% par an. Depuis, elle est contenue à hauteur de 1% par an. L’encadrement a permis de mettre un terme aux loyers les plus scandaleusement excessifs, notamment pour les plus petites surfaces.

La fin de l’encadrement des loyers seraient une injustice pour toutes celles et ceux qui ont le plus de mal à se loger : jeunes et étudiants, familles monoparentales et familles de la classe moyenne qui sont les principaux bénéficiaires de ces mesures.

Publié le

28 novembre 2017

Auteur-e-s