Rechercher sur le site

Ascenseurs : un moratoire sur la loi Robien

Communiqué de Ian Brossat, Président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, Président de la Mission d’Information et d’Evaluation de la Ville de Paris relative aux ascenseurs –

Deux associations de copropriétaires, l’Arc et l’Unarc, ont demandé ce jeudi à la ministre du Logement Cécile Duflot de repousser la date limite de la deuxième tranche des travaux de mise en conformité des ascenseurs, actuellement fixée à juillet 2013.

Cette demande est légitime. Elle rappelle que, faute de concurrence réelle et en raison d’un engorgement des commandes, les devis sont exorbitants, et le recours à des sous-traitants, systématique.

Comme la Mission d’Information de la ville de Paris le recommandait, il est temps d’établir un bilan de l’application de la loi Robien (2003). Force est de constater que la loi a eu un coût exorbitant pour les propriétaires et les bailleurs sociaux, et qu’elle a engendré nombre d’effets pervers : les ascensoristes privilégient les opérations de mises aux normes – plus lucratives – au détriment de la maintenance des appareils. Ce qui se traduit par une explosion du nombre de pannes

Pour lutter contre cet opportunisme dangereux, en tant qu’ancien Président de la MIE parisienne consacrée aux ascenseurs, je soutiens la demande de l’Arc et de l’Unarc qui invite la ministre à l’inventaire des petits arrangements des grands ascensoristes.

Publié le

25 mai 2012

Auteur-e-s