Rechercher sur le site

Attribution des HLM : le vrai problème reste le manque de logements

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris

Ce mercredi, le groupe de travail destiné à améliorer le mode d’attribution des logements sociaux a rendu son rapport à la Ministre du Logement Cécile Duflot.

Ce texte propose légitimement un certain nombre d’avancées en matière de transparence. Toutefois, le cœur du problème ne se situe pas là.

On pourra lancer le concours Lépine du mode d’attribution le plus performant, la difficulté réside d’abord dans le manque criant de logements abordables.

C’est cette pénurie qui empêche de rendre effectif le droit au logement pourtant inscrit dans le marbre de la loi. C’est donc à ce problème qu’il convient de s’attaquer prioritairement.

C’est la raison pour laquelle, à Paris, je propose avec le Front de Gauche un objectif de 30% de logements sociaux à horizon 2030, comme à Amsterdam.

Surtout, il est urgent d’agir sur le parc privé pour enrayer la spirale spéculative :

  • mise en place de loyers plafonds par quartier, tels qu’à Berlin,
  • mobilisation des 140 000 logements parisiens qui ne sont pas des résidences principales (40 000 logements vacants, 80 000 résidences secondaires, 20 000 meublés touristiques),
  • relance de la construction dans le cadre de la métropole.

Publié le

22 mai 2013

Auteur-e-s