Rechercher sur le site

BUDGET PARTICIPATIF PARISIEN

Une démocratie qui fonctionne !
16 MARS 2015

« La nouvelle équipe municipale parisienne a choisi de consacrer 5% du budget d’investissement de la ville de 2015-2020 au budget participatif. Près de 500 millions d’euros seront investis dans le cadre d’une co-élaboration avec les citoyens. Pour les communistes, la généralisation du budget participatif à tout Paris est une victoire importante. A Paris comme dans de nombreuses autres villes, il a été initié par des élus communistes.

En tant qu’élu du 20e en charge de la voirie de 2001 à 2008, j’ai mis en place une procédure de budget participatif pour tous ses investissements. Plusieurs millions d’euros par an ont été engagés suite à des propositions, échanges et réunions associant plusieurs centaines d’habitants et les services techniques de la ville.

La concertation, l’échange ont permis de prioriser les aménagements créant des places publiques, lieux de rencontre et de convivialité, et les aménagements pour la sécurité routière, notamment pour sécuriser les trajets des enfants vers les écoles.

De 2008 à 2014, ce sont les investissements de voirie et d’espaces verts du 20e qui ont été décidés dans un tel cadre. Résultat : le réaménagement de nombreuses aires de jeux dans les squares du 20e. Le débat et l’échange permettent de prioriser les investissements les plus utiles et les plus intéressants, et de construire ensemble un service public municipal en phase avec les attentes des habitants.

Aujourd’hui, le budget participatif s’étend à tout Paris. Une première phase expérimentale a été engagée l’an dernier, et le budget 2016 sera en « année « pleine ». D’ici le 15 mars, vous pouvez suggérer toutes vos propositions d’investissement http://www.idee.paris, en vue du vote en décembre 2015 du budget 2016 de la ville de Paris. Près de 2 000 propositions ont déjà été faites. Elles seront étudiées par les services techniques. A partir de septembre, vous pourrez voter pour choisir leurs priorités afin de répartir plus de 70 millions d’euros dévolus par an au budget participatif.

En ces temps où les tentations du repli sur soi et de réduction des services publics menacent, cet appel à la créativité est un appel d’air frais. Des propositions ont déjà été portées dans le cadre de conseils de quartiers, de conseils d’écoles, de collèges : la couverture du terrain d’éducation physique rue Olivier Métra, celle du terrain de sport du collège Robert Doisneau rue des Panoyaux, la création d’un jardin rue Saint-Fargeau, le réaménagement et la végétalisation des rues autour du square de la Salamandre au cœur du quartier Saint-Blaise. Une liste loin d’être exhaustive.

Proposons, inventons, débattons pour une meilleure qualité de vie dans le 20e et à Paris, et pour plus de service public. »