Rechercher sur le site

Bibliothèques : gratuité pour les jeunes et les bas revenus

Dans les bibliothèques parisiennes, il est aujourd’hui possible d’emprunter gratuitement des livres de Victor Hugo mais pour écouter Mozart il faut payer. Nous défendons au contraire l’accès du plus grand nombre à toutes les formes d’arts. La gratuité des CD et DVD pour les mineurs et les minimas sociaux est une première victoire, une étape vers l’instauration de la gratuité totale.

Retrouvez l’intervention de Raphaëlle Primet

Monsieur le Maire,

nous sommes ravis aujourd’hui de voter cette délibération, qui met en partie en œuvre une proposition que nous vous avions faite en tout début de mandature et que nous avions ensuite portée avec le groupe Ecologiste lors du vote du budget 2015.

L’extension de la gratuité aux prêts de CD et DVD pour les personnes aux minima sociaux et pour les mineurs est une avancée importante, un premier pas en avant vers l’instauration de la gratuité pour tous. Le prêt des livres est gratuit depuis des années. Il est paradoxal que les autres supports, vecteurs culturels de la musique, du cinéma et autres, ne soient accessibles qu’avec un abonnement de 30 euros.

Nous souhaitons que le Conseil de Paris suive cette mise en œuvre et qu’au bout d’une année, nous puissions avoir accès à un bilan qui pourrait être présenté en 2e Commission. Simplement, pour la réussite de cette opération, il faudra en faire une large publicité auprès des usagers concernés, à la fois dans les bibliothèques, mais aussi sur les réseaux sociaux, pour que les publics puissent être au courant et venir ou revenir dans nos discothèques.

Si le bilan s’avérait positif en termes de fréquentation, ce que je souhaite, nous pourrions alors l’étendre à l’ensemble des catégories d’usagers.

Retrouvez nos vœux pour la gratuité des prêts en bibliothèque :

Vœu de Juin 2014

Vœu de Décembre 2014

Publié le

8 avril 2016

Auteur-e-s