Rechercher sur le site

Bilan de mandat d’Evelyne Zarka 2014 - 2020

Je ne peux dissocier l’action dans la continuité dans laquelle je suis inscrite, depuis 2001, le groupe communiste composante de la majorité municipale à l’Hôtel de Ville n’a pas démérité.

Faire ses preuves avec loyauté, ne jamais baisser la garde, nos convictions chevillées au corps mises en pratique, voici le contrat donné.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron et je suis fière d’appartenir à ce groupe qui a tenu ses engagements politiques depuis le début.

Seule élue communiste, adjointe dans un conseil municipal d’arrondissement, la tache n’a pas été aisée, la 3éme mandature m’a placée 1ère adjointe avec des moyens enfin au service de mes missions en particulier celle du logement.

Il m’a fallu avec la nouvelle municipalité en 2001 avant tout rompre avec les pratiques installées de clientélisme et d’opacité. Transparence et équité dans le traitement des attributions des places en crèche et des commissions de désignation de logement, telle est restée ma boussole.

De la petite enfance au logement, c’est bien la vie quotidienne des familles que j’ai accompagnée et plus spécifiquement les plus fragiles.

Des permanences régulières, élue hors les murs à la rencontre des habitants, présence sur le terrain (crèches, écoles, centres de loisirs, assemblée de locataires), tous les moyens furent mis en place pour être l’oreille attentive des préoccupations des citoyens de mon arrondissement et des personnels municipaux.

Les points forts de mon action sont : d’abord, l’anticipation et la préoccupation de trouver des emprises pour créer du logement social dans un quartier où la spéculation régnait sans entrave.

En ¬2006, au bénéfice du Plan Local d’Urbanisme, pour le groupe communiste je mis de nombreuses réserves sur les bâtiments administratifs appartenant à la Ville ou à une institution afin que ces espaces, au moment opportun, puissent être transformés en logements sociaux. Cette option profita à de nombreuses réalisations concrètes (4% de logements sociaux en 2001 à 14% en 2019), Morland en est le symbole le plus significatif (209 logements famille dont 176 logements sociaux sortiront de terre en 2022).

Conserver les familles dans le 4ème arrondissement en créant du logement social permet d’endiguer les fermetures de classes.

Dynamiser l’action municipale au sein des écoles et du périscolaire, accompagnement de projets de territoire avec de nombreux partenaires : démocratisation de l’accès aux pratiques artistiques à l’école, élargissement à tout Paris du recrutement des élèves pour la Classe à Horaires Aménagés Musique.

Citoyenneté et projets coopératifs : animation du Conseil Municipal des Enfants.

Enfin, l’ADN des communistes étant « l’humain d’abord » pour ne laisser personne sur le bord de la route, je me suis fortement impliquée dans tous les dispositifs d’accueil des sans-abris et des réfugiés, la précarité et la détresse sociale existent aussi dans notre quartier dit « favorisé ».

Publié le

25 juin 2019

Auteur-e-s