Rechercher sur le site

Bilan de mandat de Béatrice Bonneau 2014 - 2020

Pendant mon mandat, j’ai travaillé en collaboration avec la mairie de Paris, en particulier les équipes de Dominique Versini et de Bernard Jomier, puis de Nicolas Nordman et avec tous les acteurs de l’action sociale parisiens (DST nord, coordonnateurs sociaux de territoire), et localement, avec le CASVP, les centre sociaux de l’arrondissement : La Clairière et Cerise et les associations et organismes qui apportent, à travers les maraudes, leur soutien aux sans-abris.
J’ai aussi découvert l’importance du travail des chargé.e.s de mission qui, dans l’ombre, assistent les élu.e.s et j’associe au bilan de ce mandat Hamida Saidani qui a joué un rôle incontournable dans notre délégation.

Contre la grande exclusion
- En collaboration avec le cabinet de Dominique Versini et les acteurs sociaux du 2e, création d’un Espace solidarité insertion (ESI), spécialisé dans l’accueil des familles en situation de rue. Ouvert en 2018 rue Thorel. Comportant un lieu d’accueil enfant-parent (LAEP), assurant une mission de protection de l’enfance et de soutien à la parentalité.
- Suivi des personnes en grande précarité, organisation de réunions avec la coordination des maraudes et les associations de terrain.
- Participation à l’organisation de la première Nuit parisienne de la solidarité, puis de la seconde en 2019.

Contre les expulsions locatives et la spéculation immobilière
Les expulsions locatives, souvent, constituent la première marche de la descente vers le sans-abrisme.
Pour défendre le droit au logement, j’ai déposé des vœux : contre les expulsions en fin de trêve hivernale et contre la multiplication des meublés touristiques et d’Airbnb qui chasse habitants des arrondissements centraux.

Pour changer le regard sur le handicap
- En mai 2015, organisation en partenariat avec l’association Adapt, d’un handicafé, pour défendre le droit à l’emploi des personnes handicapées.
- En juin 2016, avec les Papillons blancs, organisation d’une exposition de photos « Ca c’est Paris ».
- En 2019, pour la 10e édition du mois du handicap, accueil en mairie d’une rétrospective photo « L’art en tandem », et à Jean Dame d’un spectacle « handi-valides », intitulé « parole entravée, les cris du corps ».

Soutien à l’accueil des réfugiés et des migrant.e.s
- En 2015, soutien au projet initié par le Conseil de quartier Montorgueil St Denis de réalisation en mairie d’une collecte de vêtements et de produits de première nécessité pour les réfugiés.
- Dépôt à plusieurs reprises (juin et septembre 2015, avril 2018) de vœux pour améliorer leurs conditions d’accueil et d’hébergement des réfugiés et des migrant.e.s (au titre du PCF ou en commun avec EELV).

Conférence sociale de territoire du 2e.
- En novembre 2016, avec le cabinet de Dominique Versini et la Direction sociale de territoire nord de la DASES, participation à l’organisation de la Conférence sociale de territoire du 2e (réalisation d’un portrait social de l’arrondissement, définition d’objectifs).

Soutien aux acteurs de l’économie solidaire.
- Rencontres avec de nombreux acteurs de cette économie qui priorise l’humain et les valeurs sur le profit comme « Le Carillon » qui permet d’améliorer les conditions de vie des personnes à la rue.

Dépôt de vœux en soutien aux luttes sociales, contre les attaques gouvernementales et contre les discriminations.
- Au titre du PCF, contre la loi travail et en soutien aux « Goodyear » et contre la criminalisation des luttes sociales et contre la fermeture de nos bureaux de postes et les attaques contre nos services publics.
- Avec EELV, pour la préservation des libertés publiques et contre la pérennisation de l’état d’urgence, en soutien aux mobilisations contre la réforme de la SNCF et la défense des services publics, aux salarié.e.s grévistes de l’Hyatt Park Hôtel et du café Etienne Marcel et aux agents d’accueil et de surveillance des espaces verts de Paris Centre en grève et contre les LGBTphobies et contre les violences à l’égard des personnes LGBTQI+.
- Avec l’ensemble de la majorité municipale, contre la mise en œuvre de la loi Macron dans les « zones de tourisme internationales », contre la suppression des emplois aidés et contre la privatisation du groupe ADP.

Publié le

25 juin 2019

Auteur-e-s