Rechercher sur le site

Bilan de mandat de Catherine Chevalier 2014 - 2020

Dès 2014, dans nos engagements de campagne, avec paris pour tous, nous avions fait de l’alimentation accessible à toutes et tous une de nos priorités et nous demandions que les Halles Alimentaires soient inscrites au programme de la mandature.

Face aux inégalités sociales, territoriales et aux enjeux de santé publique, nous devions développer des politiques publiques fortes sur l’alimentation. Nous avons créé des Halles Alimentaires dans les quartiers de Paris pour développer la vente directe toute l’année.
Il s’agit de mettre en contact les producteurs et les consommateurs sans passer par les centrales d’achat.

Grâce à notre action, un lieu de promotion et de vente d’une alimentation de qualité, en circuit court, accessible à tous et garantissant une juste rémunération des producteurs qui a vu le jour le 30 mars 2018.
La Panaméenne, notre halle alimentaire du 14 eme est un projet voté par les habitants dans le cadre du budget participatif. Elle a été créée grâce au soutien de la Mairie de Paris et de la Mairie du 14e. Elle est gérée par l’association Food2rue, dédiée à l’émancipation économique des femmes et à la promotion de modèles d’alimentation durables, accessibles à tous.
- ouverte à tous,
- approvisionnée en circuits courts,
- proposant des prix abordables,
- proposant une vraie réflexion sur l’alimentation, au travers d’atelier cuisine, seront mis en place, dès septembre 2019, en partenariat avec l’épicerie solidaire, du 14 eme, une distribution de paniers solidaires, qui vont bénéficier aux familles suivies par la structure, pour leur permettre une plus grande autonomie au niveau des achats alimentaire.
Aujourd’hui, deux Halles Alimentaires existent à Paris, dans le 10ème et le 14ème arrondissement. Nous souhaitons aller encore plus loin. Toutes les parisiennes et tous les parisiens, en particulier celles et ceux des quartiers en politique de la ville, doivent pouvoir bénéficier d’un tel dispositif solidaire et innovant.

Ainsi, nous proposons également dans les cantines scolaires, des fruits et légumes en direct de la terre à l’assiette. Nous proposions de mettre en place à Paris un circuit court afin de fournir toutes les cantines scolaires quel que soit le mode de préparation des Caisses des écoles.
Cela permet une meilleure qualité des repas, un impact fort sur la réduction d’émission de gaz à effet de serre, une économie sur le coût de l’acheminement des denrées, une traçabilité des aliments. A cet effet nous souhaitions que ces exigences soient inscrites dans le cahier des charges et valorisées dans le calcul des subventions aux caisses des écoles.

L’économie circulaire dans le 14eme, sortir de l’économie du « tout jetable » au service d’une économie durable, respectueuse de l’environnement et des ressources, voilà l’ambition de l’économie circulaire.

Ouverture en septembre 2015 d’une ressourcerie, dans l’ancien hôpital st Vincent de Paul, les grands voisins, portée par une association » les ressourceries créatives » qui a vocation à s’établir durablement sur le lieu dans le futur éco quartier, qui va voir le jour sur le site de l’ancien hôpital St Vincent de Paul.

Lutter contre le gaspillage alimentaire. Environ un tiers de nos aliments sont produits pour être jetés. L’éducation des consommateurs est essentielle mais le plus grand gâchis est celui des distributeurs et de leurs invendus. Ce gaspillage a un impact sur le climat, équivalent à 5 fois la pollution générée par trafic aérien en France.

Un réseau d’échelle locale permet de fédérer et d’impliquer citoyens, restaurateurs et commerçants dans la même dynamique où chacun prend la mesure de ses responsabilités.
Création d’un réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire, assorti d’une charte, signée à ce jour par 800 personnes, particulier, restaurateurs, les commerçants des marchés.
À eux seuls, les consommateurs et les distributeurs de denrées alimentaires, sont à l’origine de la moitié de ce gaspillage, donc des leviers importants de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La Caisse des Écoles du 14ème arrondissement confectionne et sert chaque jour plus de 7200 repas dans les 36 écoles publiques de l’arrondissement, 1 collège et 2 jardins d’enfants. Avec des menus composés de plus de 50% d’aliments issus de l’agriculture biologique ou durable, la Caisse des Écoles du 14ème s’inscrit pleinement dans une dynamique de développement durable. La sensibilisation des enfants à la lutte contre le gaspillage alimentaire est menée conjointement avec les animateurs de la Ville de Paris, et le réseau que nous avons créé « le 14 eme anti-gaspi »
C’est dans cette optique, que nous avons hébergé à la section du PCF 14, tous les dimanches depuis le 10 novembre 2018, une association, « la marmite anti gaspille »qui a pour but de préparer des repas aux personnes à la rue, avec des invendus alimentaires, donnés par des grandes surfaces, et récupérés par quelques militants sur les marchés, ce qui permet de mettre en pratique nos actions avec notre volonté de sensibiliser au gaspillage alimentaire, et de montrer que de telle actions, profitent aux plus démunis.

Un bilan de mandat, est toujours un exercice compliqué, et peut être cet exercice, peut paraitre succinct, mais il est le fruit, de beaucoup de volontés partagées, de nombreuses interrogations, sur ces années, peut-être y manque-t-il l des éléments, et surement un sentiment de non abouti, car il y a tant à faire.

Publié le

27 juin 2019

Auteur-e-s