Rechercher sur le site

Bilan de mandat de Ian Brossat 2014 - 2020

La Ville de Paris sous l’impulsion de Ian Brossat s’est durant cette mandature donnée l’ambition d’actionner toutes les manettes qui sont à sa disposition pour faire de Paris une ville à vivre pour toutes et tous.

Nous avions réussi à en faire la priorité de la mandature. Durant ces 6 années, Ian Brossat a mené la bataille de la construction de logements sociaux : plus de 7000 logements sociaux ont été livrés chaque année. Ainsi, en 2020, Paris comptera 23% de logements sociaux, deux fois plus qu’en 2001.

Ces constructions ont été permises par une mobilisation sans précédent du foncier disponible sur le territoire parisien et une politique active de préemption en transformant notamment des bureaux en logements. Les nouveaux logements ont été construits en réponse à l’impératif de rééquilibrage territorial : la construction de logements sociaux dans les arrondissements où il y en a peu.

L’adjoint au logement a eu une attention toute particulière pour les parisiens vivants déjà dans le parc social en s’attachant à simplifier les demandes de mutation, à améliorer la qualité de vie dans les immeubles et à diminuer les charges des locataires ; ce notamment en multipliant les opérations de rénovation énergétique des bâtiments. Une politique qui lie écologie et pouvoir d’achat.

Pour les demandeurs de logements sociaux, le processus de demande a été simplifié et rendu plus transparent. Le système d’attribution se fonde désormais sur une grille de cotation à points et les commissions de désignations hebdomadaires se sont ouvertes aux parisiens.

Pour lutter contre la spéculation immobilière, Ian Brossat s’est mobilisé contre l’explosion des plateformes de meublés touristiques comme Airbnb, une perte sèche de 30 000 logements pour les parisiens. La Ville a ainsi limité à 120 jours la durée de location annuelle, mis en place un numéro d’enregistrement pour contrôler les annonces et recruté plusieurs dizaines d’enquêteurs.

Ce mandat a été aussi celui d’une mobilisation exceptionnelle en faveur de l’hébergement des plus précaires. Plusieurs centres d’hébergements ont été construits comme celui du bois de Boulogne.

Enfin, Ian Brossat a défendu d’arrache-pied la mise en place de l’encadrement des loyers sur le territoire parisien, dispositif qui fonctionnera de nouveau le 1er juillet. Une victoire essentielle pour les locataires parisiens.

Publié le

25 juin 2019

Auteur-e-s