Rechercher sur le site

Budget 2016 : les communistes choisissent la solidarité

Le groupe Communiste Front de Gauche se félicite de l’adoption du budget 2016 de la ville de Paris.

Ce budget confirme la volonté de privilégier l’investissement public. Il s’inscrit dans une démarche qui va à l’encontre des choix gouvernementaux de restriction de la dépense publique.

Ce n’est pas un budget d’austérité.

Comme l’a rappelé le Président du Groupe Nicolas Bonnet Oulaldj :
« Nous continuons de penser que c’est en renforçant l’emploi public et la présence humaine que l’on peut le mieux répondre à l’attente des parisiens. »
Ce qui se traduit par la création de 110 emplois supplémentaires à la ville.

Suite aux amendements du groupe communiste front de gauche : 20 emplois à la Direction de la Propreté en plus des 80 prévus, 10 emplois dans les crèches en plus des 110 déjà inscrits.

Grâce à notre action, ce sont 25% des crédits d’investissement qui iront dans les quartiers populaires : par exemple, la création d’une halle alimentaire dans le 14ème.

Pour parvenir à ces résultats nous avons défendu depuis le début de la mandature la nécessité d’augmenter les « frais de notaires » (DMTO). Ceux-ci rapporteront 140 millions d’euros.

Parallèlement, l’action de Ian Brossat (Adjoint au logement) a permis la création de 10 596 logements. Le conventionnement des logements du parc privé des bailleurs sociaux et le versement des loyers capitalisés a permis d’inscrire une recette exceptionnelle de 360 millions d’euros.
Sans ces recettes nous n’aurions pu faire face aux baisses de dotations et à l’augmentation des fonds de péréquation que l’Etat nous impose (250 Millions d’euros).

Nous continuons d’exiger le remboursement des 2 milliards d’euros que l’État nous doit et l’arrêt des politiques austéritaires qui assèchent les finances locales.
Le contexte dans lequel nous avons préparé le budget 2016 a été marqué par les attentats du 13 Novembre.

Pour répondre à l’élan de solidarité des parisiennes et des parisiens nous avons fait des propositions pour faciliter l’engagement citoyen. L’ensemble de ces propositions ont été acceptées :
- 1 million d’euros pour le plan « tous toutes secouristes » pour généraliser l’apprentissage des gestes de premier secours. Dont 50 000 euros pour les interventions des Pompiers de Paris dans les établissements scolaires.
- Subvention d’aide aux associations qui favorisent la participation citoyenne dans le cadre du budget participatif : 100 000 euros.
Priorité à la prévention et à l’éducation des jeunes pour prévenir les comportements à risques.
-  Renforcement des crédits sur le dispositif « action collégiens » 150 000 euros.
-  Création d’un espace ouvert informant et sensibilisant les jeunes à l’ensemble des conduites à risques sur le modèle du « tête à tête » en Seine saint Denis.
-  Aide renforcée aux dispositifs d’accompagnement vers l’autonomie des jeunes issus de l’Aide sociale à l’Enfance. 50 000 euros.
-  Aide aux associations intervenant en milieu carcéral et aux dispositifs alternatifs à la prison.
-  Soutien accru aux dispositifs d’aide à la formation professionnelle des demandeurs d’emploi : 150 000 euros.

« Nous avons apporté notre pierre à l’édifice du budget en ayant comme préoccupation : l’avenir de notre jeunesse par l’éducation, la prévention à l’égard des conduites à risques et les dérives extrêmes auxquelles certains sont sensibles » déclarait Nicolas Bonnet - Oulaldj Président du groupe Communiste front de gauche.

Le Groupe Communiste Front de Gauche du Conseil de Paris

Publié le

14 décembre 2015

Auteur-e-s