Rechercher sur le site

Budget 2018 : Les communistes s’engagent contre les violences faites aux femmes

Alors que de nombreuses femmes ont brisé le mur du silence sur les violences et le harcèlement dont elles sont victimes, notre capitale traduit dans son budget cette légitime préoccupation.

Suite à l’intervention de notre groupe, ce sont 50 000 euros supplémentaires qui iront à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Au même conseil nous avons une délibération qui met en œuvre la délibération que le groupe communiste avait fait voter et qui mettait la lutte contre les violences faites aux femmes au cœur de notre politique. Ce sont 51 logements spécifiques pour les femmes victimes de violence, sur les 300 pour lesquels nous nous sommes engagés pour la mandature, qui vont voir le jour dans le 10 ème arrondissement.

Notre amendement qui vise à soutenir la restructuration du centre de santé Richerand dans le 10 ème arrondissement a été accepté. Ce sont 500 000 euros aujourd’hui et 1 million à terme qui permettront à ce centre d’accueillir l’Institut de Victimologie qui intervient entre autres en direction des femmes victimes de violence.

Il y aura aussi une subvention exceptionnelle de 8 000 euros au Mage, un réseau qui intervient sur les questions liées aux inégalités femmes hommes dans le cadre professionnel et qui est sanctionné par une baisse incompréhensible de sa subvention par le gouvernement.

Mais ce qui est à souligner, c’est qu’une promesse de la ville depuis 2002, la création d’une cité des droits des femmes, va voir le jour. Pour la première fois nous obtenons que 100 000 euros soient consacrés à une étude de préfiguration.

Le groupe communiste se réjouit de ces avancées. Les Parisiennes voient bien que nous ne nous contentons pas des paroles mais que nous les traduisons en actes.

Publié le

12 décembre 2017