Rechercher sur le site

Budget 2018 : Les œuvres sociales à destination des agent-es ne sont pas des variables d’ajustement budgétaires

Le groupe communiste est le seul groupe du Conseil de Paris à défendre l’AGOSPAP (Association pour la Gestion des Œuvres Sociales des Personnels des Administration Parisiennes) et continue de se battre aux côtés des salariés contre la baisse de subvention et pour une action sociale à la hauteur des demandes du personnel.
La diminution de la subvention est une atteinte grave portée au comité d’entreprise de la ville. C’est pour cette raison que nous votons contre les délibérations qui prévoient la baisse de la subvention allouée à l’AGOSPAP et contre la reprise en régie par la collectivité de certaines prestations sociales.

Le groupe communiste a déposé un amendement pour que la subvention accordée à l’AGOSPAP garde son niveau initial. L’économie envisagée était au départ de 2 millions d’euros. Sous la pression des organisations syndicales et des élu.es du groupe communiste, elle a été ramenée à 1,3 millions d’euros. Cet effort n’est pas suffisant et les élu.es du groupe communiste ont demandé à ce que l’économie de 1,3 millions d’euros soit abandonnée.

Le groupe communiste a toujours agi pour que les personnels de la ville puissent bénéficier de prestations sociales sociales de qualité, adossées à la masse salariale et gérées de manière paritaire, à l’image de ce qui se fait dans les comités d’entreprise. C’est le sens du vœu qui avait été déposé au Conseil de Paris de novembre, exigeant une action sociale à la hauteur de ce que peut proposer une collectivité comme Paris.

Publié le

12 décembre 2017