Rechercher sur le site

Budget supplémentaire : solidarité et justice sociale

Le groupe communiste-Front de gauche se félicite de ce budget supplémentaire marqué du sceau de solidarité.

À notre échelle locale, nous disposons d’outils qui nous permettent de mieux redistribuer les richesses et nous nous félicitons que nos propositions aient été retenues. Nous avions demandé de travailler d’abord à des recettes nouvelles. Nos vœux sur l’augmentation du taux de la taxe sur les logements vacants et des dispositions relatives à la création d’une taxe sur les bureaux vacants ont été adoptés. Il en est de même pour la possibilité offerte aux collectivités qui le souhaitent de moduler ou supprimer le taux d’abattement sur la taxe foncière en fonction de critères tels que l’assujettissement à l’ISF ou la propriété d’une résidence secondaire à Paris.

Paris est la ville française qui compte le plus de contribuables assujettis à l’ISF dont le montant du patrimoine et de l’impôt versés est le plus élevé de France. L’inégalité patrimoniale est la première des inégalités. Il reste au législateur à transformer l’essai.
Mais l’égalité se traduit aussi par le besoin de répondre aux enjeux éducatifs, ceci est un devoir. Nos vœux adoptés ont abondés les lignes sur l’association « A tout cœur 75 », dont l’objectif est d’aider et d’assister notamment les mineurs isolés ; au dispositif « Actions collégiens » périscolaire qui apporte chaque année à 17 000 jeunes élèves une aide active à leur projet de vie et à la médiation dans les collèges. À notre initiative, le budget alloué aux cars scolaires a été revu à la hausse ce qui permettra d’effectuer plus de sorties.

Nous avons soutenu le vœu proposé et adopté par nos collègues du groupe écologiste de Paris, demandant un renforcement des dispositifs destinés à l’accompagnement des réfugiés à Paris.

Nous n’avons toujours réussi à convaincre la Maire de l’augmentation des droits de mutation (DMTO ) qui permettrait un abondement de 150 Millions d’€ en année pleine des recettes de la ville .

Nous voulons d’un Paris pour toutes et tous, notre seul but c’est l’intérêt général. Et nous continuerons d’exiger de l’État des moyens. L’abandon des coupes dans la DGF et le versement des 2 millions d’euros dus depuis les transferts du RSA et de l’APA et de la PCH.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste –Front de Gauche
Au Conseil de Paris

Publié le

29 juin 2015

Auteur-e-s