Rechercher sur le site

Champ-de-Mars : quand la droite dégrade le bien des Parisiens

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris

Mercredi 16 janvier 2013

La Mairie de Paris a annoncé hier que la remise en état des pelouses du Champ-de-Mars, après le passage de la manifestation contre le mariage pour tous, coûtera au minimum 100 000 euros.

La liberté de manifester est un droit fondamental. Il ne saurait en revanche se confondre avec le droit de dégrader le bien des Parisiennes et des Parisiens

La droite est prise en flagrant délit de contradiction. C’est elle qui fut à l’initiative de la Charte de protection du Champ-de-Mars. Et elle s’offusque aujourd’hui des règles qu’elle appelait de ses vœux hier.

Les organisateurs de la manifestation homophobe doivent assumer leurs responsabilités et régler la note transmise par le Maire de Paris au Ministère de l’Intérieur.

Publié le

16 janvier 2013

Auteur-e-s