Rechercher sur le site

Contrôle au faciès : une nouvelle fois, promesse non tenue

Le gouvernement a mis tout son poids dans la bataille pour que l’amendement portant création d’une remise de récépissé au moment des contrôles d’identité soit battu. Il l’a été, comme le projet même d’expérimentation.

Prenant au mot l’engagement présidentiel et suite aux dépôts de plainte pour violences policières de jeunes dans le 12 ème arrondissement, notre groupe avait porté un vœu en février dernier, au conseil de Paris, pour que nous soyons territoire expérimental. La majorité du conseil et l’exécutif nous avaient suivi dans cette démarche.

Il est scandaleux que le Ministre de l’intérieur prenant prétexte de l’état d’urgence, de la « fatigue des policiers » et de la suspicion à l’égard de la police, pour ne pas accepter cette proposition qui permettait de renouer le dialogue avec la population en particulier la jeunesse. Notre proposition n’est pas contre les policiers, mais bien au contraire un soutien aux fonctionnaires dans leurs missions, leur donnant des outils d’évaluation, et leur permettant de construire une relation de confiance et pacifiée avec la population.

Nous le savons les contrôles au faciès sont monnaie courante, dénoncés périodiquement par les associations de défense des droits de l’homme et les associations de jeunesse. La situation s’est encore aggravée depuis les attentats et depuis les conflits sociaux en lien avec le débat sur la loi « travail ».

Il aura fallu une rencontre avec les syndicats de policiers pour que ceux-ci aient l’autorisation de garder leur arme à leur domicile et après 10 ans de recherches et de rapports divers et variés rien toujours rien pour mettre en place cette réforme tant attendue qui aurait fait reculer le phénomène de contrôle au faciès.

Comme pour le vote des étrangers aux élections locales nous assistons à un renoncement définitif du gouvernement de porter une mesure de gauche.

Nicolas Bonnet Oulaldj,
Président du groupe PCF/FDG
au conseil de Paris

Publié le

30 juin 2016

Auteur-e-s