Rechercher sur le site

Reprise du théâtre du Grand Parquet par le Paris Villette : " sans garanti sur l’avenir des salariés et l’ouverture sur le quartier, nous nous abstiendrons"

L’association Paris-Villette devient le nouveau gestionnaire du théâtre du Grand Parquet. Mais les interrogations s’accumulent. Aucune garantie claire de reprise de l’ensemble des salariés n’a été donnée, nous manquons d’indications sur le nouveau projet et les partenariats avec les acteurs locaux et la sécurisation du site privatise une partie de l’espace public utilisé par les habitants. Les élu-es communistes-Front de Gauche se sont donc abstenus. Retrouvez l’intervention de Danièle Premel.

Monsieur Le Maire, chers Collègues,

La question du grand Parquet et du Théâtre de Paris Villette revient devant notre conseil. En Juin 2015 nous avions approuvé une délibération qui confiait dès le 1er janvier 2016 la gestion du grand parquet à l’association du théâtre Paris-Villette
Je tiens à rappeler aujourd’hui le travail remarquable du Grand parquet lors des trois premières saisons rue d’Aubervilliers. De 2012 à 2015, le Grand Parquet a proposé une offre artistique exigeante et diversifiée tout en impulsant des actions participant à la vie de ce quartier, dont il a assumé sa part de la « requalification ».

La fréquentation de la saison en cours a augmenté de près de 30 %, notamment grâce au dynamisme de l’action culturelle entreprise. Ses relations avec les établissements scolaires, de la maternelle au lycée, ses interventions dans le cadre de l’ARE, sa collaboration avec l’OCCE, les associations de locataires, les conseils de quartiers, les commerçants, les riverains ont été exemplaires, et cela avec une équipe très réduite.

Aujourd’hui, compte tenu de notre vote de juin, dès le premier semestre 2016, une convention pluriannuelle d’objectifs bilatérale entre l’association Théâtre Paris-Villette et la Ville sera définie pour la période 2016-2018, autour d’un projet de territoire global en lien avec les associations et les acteurs locaux. Par ailleurs, il est à souligner que déjà, la Région Ile-de-France soutient l’association Théâtre Paris-Villette pour la mise en œuvre de son projet au Grand Parquet et j’espère que ce soutien se pousuivra

Mais pour permettre la mise en œuvre de ce projet, il apparaît nécessaire d’établir une convention d’occupation du domaine public avec l’association Le Théâtre Paris-Villette, prenant effet au 1 er janvier 2016. Cette mise à disposition se fera à titre gratuit et pour une durée de 2 ans. L’aide en nature qui en découle est de 101.500 euros, soit la valeur locative estimée pour an.

Toute fois cette délibération ne peut faire oublier ou occulter
• Que les engagements de la reprise de tous les salariés de Métamorphoses Singulières doivent se réaliser
• Que le projet d’ouverture sur le quartier et les populations environnantes n’a pas encore pu prendre forme et rassurer ainsi les acteurs et partenaires de proximité
• Que suites aux multiples incidents et graves agressions dont ont fait l’objet les salariés du grand Parquet il a été prévu un péri métrage de protection de l’espace concédé au grand Parquet constitué, seule solution trouvée, d’un grillage de 3 mètre de hauteur.

Cette occupation de l’espace public fermé représentant les 2/3 de l’esplanade pose un problème de partage d’usage entre le grand parquet, les associations qui utilisaient une partie de l’espace pour des activités ouvertes, les populations qui jouissaient de cet espace ce qui est ressenti par certains comme une confiscation est très mal vécue par une partie des habitants

Pour que la Greffe entre le Théâtre Paris-villette et les populations prenne et que les craintes exprimées soient dépassées, il semble nécessaire que soit constitué un comité de suivi, que j’avais déjà souhaité en Juillet, composé de représentants du Théâtre Paris –Villette, d’association locales du 18ème et du 19ème, de la nouvelle association « les amis du Grand Parquet et d’élu(e)s des 2 arrondissements. Ce comité de suivi n’interviendrait pas sur la programmation culturelle qui relève des responsables de la structure mais sur l’évolution du projet envers le quartier, les relations partenariale à construire et les populations ainsi que la question des usages respectifs de l’espace.

Je souhaite que cette proposition soit prise en compte pour que réussisse ce projet auquel nous tenons.

Aussi, devant les problèmes non encore résolus, le manque de concertation et certaines solutions mal engagées le groupe du Parti Communiste /front de Gauche s’abstiendra tout en restant attentif au suivi et à l’évolution du projet territorial de cet équipement culturel en espérant que les engagements pris seront tenus et que vous nous donnerez les moyens de suivre et d’accompagner la mutation engagée

Je vous remercie

Publié le

16 décembre 2015

Auteur-e-s