Rechercher sur le site

Offices du Mouvement Sportif : pour une pratique du sport pour toutes et tous

Sergio Tinti, président de la commission sport, a rappelé qu’à la demande de notre groupe, l’Inspection Générale a procédé à un audit et à une évaluation des missions à la fois des Offices du Mouvement Sportif parisiens et du Comité des Offices du Mouvement Sportif. Ce qui a permis d’étudier la revitalisation de leur activité et de redéfinir les modalités de soutien. Sergio Tinti s’est vu confié la mission relative à la place des OMS et du COMS à Paris.

Retrouvez son intervention

Madame la Maire, mes cher(e)s collègues,

Nous sommes aujourd’hui appelés à nous prononcer sur un ensemble de délibérations au sujet des subventions et des conventions des Offices du Mouvement Sportif parisien, présents dans presque tous nos arrondissements.

Nous accueillons avec beaucoup de satisfaction la confiance que la ville accorde au mouvement sportif parisien par ces partenariats et ces soutiens continus.

Cependant, en tenant compte à la fois des évolutions et de la grande hétérogénéité des pratiques sportives parisiennes, trop souvent liées à l’histoire des arrondissements, nous sommes nombreux à penser qu’il est nécessaire de renouveler le rôle et les missions des OMS.

Ainsi, à la demande de notre groupe, l’Inspection Générale a procédé à un audit et à une évaluation des missions à la fois des Offices du Mouvement Sportif parisiens et du Comité des Offices du Mouvement Sportif.

Le rapport définitif qui a été récemment publié a permis à l’Inspection Générale de faire un certain nombre de recommandations visant principalement à améliorer le fonctionnement des OMS et à préciser leur rôle, et ce, dans le but de revitaliser leur activité et de redéfinir les modalités du soutien de notre ville.

Ce rapport, et les recommandations qu’il contient, soulèvent en effet quelques interrogations :
1)Tout d’abord : quelle est aujourd’hui, au vu des évolutions des pratiques sportives parisiennes, la représentativité des OMS ?
2)Par ailleurs : quelle gouvernance pourrait-on souhaiter afin de mieux harmoniser l’organisation de ces pratiques, dans un esprit de démocratie et de lisibilité (du projet ?)
3)Enfin, quelle cohérence apporter entre les actions des OMS et la politique sportive de la Ville ?

C’est afin de répondre à ces questionnements que vous m’avez, Madame la Maire, confié, en tant que Président de la 7ème commission, la mission relative à la place des OMS et du COMS à Paris.

Je tiens à vous remercier pour la confiance que vous accordez à cette commission, qui travaillera en collaboration avec Jean François Martins et la Direction de la Jeunesse et des sports. Je tiens également à vous assurer du sérieux avec lequel nous comptons remplir cette mission. Je remercie d’ores et déjà mes collègues Ann-Katrin Jégo et Véronique Levieux pour avoir accepté de s’impliquer dans ce travail.
Nous sommes unis par la conviction que cette mission permettra au mouvement sportif parisien, en favorisant l’implication des OMS et des mairies d’arrondissement, de trouver toute sa place dans une ville qui s’engage tant sur l’accueil d’événements sportifs internationaux, que pour le développement des pratiques sportives pour toutes et pour tous.

Publié le

7 juillet 2016

Auteur-e-s