Rechercher sur le site

Drouot héberge une intolérable vente aux enchères

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, et Catherine Vieu-Charier, conseillère de Paris

Mardi 9 avril, à l’Hôtel Drouot (9e arrondissement de Paris), une vente a priori dédiée aux affiches politiques et historiques. Au cœur du catalogue, pourtant, l’ignoble est tapi : la tenue de prisonnier d’un camp de concentration allemand.

Au catalogue des commissaires-priseurs de Delorme & Collin du Bocage, tout serait-il donc permis ? N’en déplaise à la mémoire et aux sentiments des martyrs de la barbarie nazie, la maison de vente parisienne n’a pas hésité à franchir une nouvelle étape dans la marchandisation de la mémoire.

Proposer ainsi aux enchères – cachée au milieu d’affiches – une tenue de prisonnier d’un camp de concentration est un acte de banalisation intolérable pour la mémoire. En tant qu’élus de Paris, nous demandons à la direction de Drouot le retrait de cette mise en vente.

Le lien Internet, p. 194 : http://catalogue.drouot.com/indexDrouot.jsp?id=15955&lng=fr

Publié le

4 avril 2013

Auteur-e-s