Rechercher sur le site

Du « made in Paris » à une nouvelle économie parisienne

Communiqué de presse
5 septembre 2016

Le Groupe Communiste Front de Gauche se félicite de l’organisation d’une exposition « made in Paris » mettant en valeur les produits issus de la fabrication parisienne. C’est un premier pas positif dans la réalisation des préconisations de la MIE « Fabriquer à Paris pour relever les défis sociaux et environnementaux : nouvelles filières industrielles d’avenir ».

À l’initiative du Groupe Communiste Front de Gauche, cette mission a rendu un rapport sur la possible éclosion d’une nouvelle industrie parisienne, que l’on croyait impensable il y a encore peu. Nous avons rendu tout un ensemble de préconisations pour écrire une nouvelle page de l’économie parisienne, qui vend et qui produit sur son territoire, pour relever nouveaux enjeux environnementaux.

Cette exposition est donc une première étape, mais elle doit s’accompagner rapidement d’autres mesures fortes, si nous ne voulons pas que la politique parisienne et matière de fabrication se limite à la communication. Sur le « fabriqué à Paris », par exemple, nous devons impérativement créer ce label de certification, décerné par la ville sur des bases d’excellence sociale et environnementale. Un véritable label public pour des produits issus de Paris ou du territoire de sa métropole, répondant à des critères d’utilité publique précis.

Enfin, ce label reconnaissant la fabrication parisienne ne peut exister sans une politique ambitieuse pour que l’on produise plus à Paris. Les pistes que nous avons développées sont nombreuses : remettre des surfaces de fabrication en réservant des locaux à cet effet, travailler sur le recyclage et l’économie circulaire, miser sur la troisième révolution industrielle et les imprimantes 3D, aider la formation, aider les entreprises qui répondent à des critères sociaux et environnementaux…

C’est un nouveau projet pour Paris que nous portons, et qui doit bénéficier d’outils concrets pour se réaliser. Nous devons prolonger cette première étape avec des perspectives politiques ambitieuses à proposer aux parisiennes et aux parisiens, en travaillant notamment dans un comité de suivi de la réalisation de ces préconisations, attendu depuis maintenant un an. Il serait composé des élus membres de la mission, qui ont travaillé à faire éclore cette belle idée.

Le train de la nouvelle économie parisienne est en marche, il s’agit maintenant de prendre rapidement les bonnes décisions pour pouvoir saisir cette opportunité.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe communiste/front de gauche
au conseil de Paris

Publié le

5 septembre 2016

Auteur-e-s