Rechercher sur le site

Encadrement des loyers : aujourd’hui Paris, demain l’Ile de France

Communiqué de presse
26 juin 2016

Porté depuis de nombreuses années par les élus communistes, l’encadrement des loyers entrera en vigueur à Paris à compter du 1er août 2015. Cette mesure est devenue une nécessité absolue : à Paris, 60% des habitants sont locataires, certains consacrants jusqu’à 50% de leurs revenus au logement et il y a 27,4% de logements suroccupés.

Nous saluons la décision de Ian Brossat, adjoint PCF à la Maire de Paris, d’accompagner la nouvelle réglementation à travers une large campagne d’information à destination des Parisiens afin qu’ils puissent faire valoir leurs nouveaux droits.

L’entrée en vigueur de l’encadrement des loyers permettra de mettre de l’ordre et des règles à un marché immobilier aujourd’hui totalement déconnecté de la réalité et des salaires. La baisse des loyers, notamment pour les petites surfaces, va mécaniquement dégager du pouvoir d’achat aux locataires. De de très nombreux pays et villes – à l’image des Pays-Bas, de la Suède, de l’Allemagne ou même New York – appliquent, d’ores et déjà, l’encadrement des loyers avec succès.

Il convient maintenant d’étendre la mesure à l’ensemble de la région parisienne : la spéculation immobilière ne se limite pas à Paris. Qui pourrait comprendre que l’encadrement des loyers s’arrête à la frontière du périphérique ? Alors que la flambée des prix s’est répercutée, tel un effet papillon, de la petite à la grande couronne.

La bataille du logement continue et notre boussole est que « chaque famille doit vivre (…) dans un foyer sain, confortable, correspondant à ses besoins et à ses capacités de paiement » (Assises de l’Union Confédérale des Locataires en 1946).

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste –Front de Gauche
Au Conseil de Paris