Rechercher sur le site

Exploitation du futur tramway T9 : Les communistes s’opposent à la privatisation du transport public

Ile-de-France Mobilités a lancé un appel d’offres pour l’exploitation du futur tramway T9 en remplacement de la ligne de bus 183, aujourd’hui saturée. C’est une décision éminemment politique qu’aucune loi, aucun texte européen n’imposent puisqu’il s’agit d’un seul changement de mode de transport.

L’appel à candidatures pour l’exploitation de cette future ligne stipule que « le délégataire s’engage à créer une société dédiée dont l’objet social sera exclusivement réservé à l’exécution du contrat ». Cette clause contraint les opérateurs candidats à créer des sociétés dédiées sous statut privé. C’est extrêmement dangereux. Cette clause et sa généralisation engageraient un démantèlement des activités des entreprises publiques de transport, prélude à leur privatisation, en particulier la RATP. Ce choix aurait pour conséquence une dégradation des conditions de travail des personnels et donc une dégradation de la qualité de service rendu aux usagers et aux usagères.

En rejetant notre vœu demandant que l’EPIC de la RATP puisse assurer l’exploitation du T9, la Mairie de Paris semble ne pas prendre la mesure des graves conséquences qu’aurait la privatisation de la RATP. Les élu-es du groupe PCF-FG au Conseil de Paris continueront à s’opposer à cette politique de casse du bien commun et resteront mobilisés et attentifs pour préserver un service public du transport en Ile-de-France.

Publié le

4 juillet 2018

Auteur-e-s