Rechercher sur le site

Face aux conditions de travail indignes : exigeons des clauses sociales contraignantes dans tous les marchés publics

Les élus communistes-Front de Gauche parisiens tiennent à affirmer toute leur solidarité et leur soutien aux 32 grévistes non payés du chantier de rénovation du métro à Chatelet-les Halles et se félicitent des premières avancées obtenues grâce à leur mobilisation. Pour ce chantier, la RATP a fait appel à la société SOGEA TPI (groupe VINCI), qui a sous-traité à la société FH Service.

Les conditions de travail dénoncées par la CGT et constatées par l’inspection du travail sont indignes de la capitale. Le paiement du salaire, le droit au respect d’un minimum de normes d’hygiène et de sécurité qui font pourtant partie des normes économiques et sociales les plus fondamentales, n’ont visiblement pas été respectées.

Nous saluons la réaction rapide de la Préfecture de Région qui a saisi le parquet pour que les responsabilités des commanditaires soient engagées.
La Préfecture doit aujourd’hui protéger efficacement les 32 victimes qui ont travaillé sur ce chantier.

Ce scandale n’est malheureusement que la partie émergée de l’iceberg. Les élus communistes engagent la Préfecture à continuer cette démarche et à accompagner la régularisation administrative de toutes les victimes de travail dissimulé à travers Paris.

Depuis de nombreuses années, les élus communistes membres du conseil d’administration du STIF demandent des clauses sociales contraignantes notamment en termes de développement de l’emploi statutaire, de renforcement des moyens et de respect des acquis sociaux.
Les élus communistes portent régulièrement des demandes similaires au Conseil de Paris.

La commande publique représente une part non négligeable des chantiers du BTP en Ile de France. Un levier d’action réel existe donc pour empêcher la course au moins disant social par les entreprises de BTP et les phénomènes de sous-traitance en cascade qui diluent la responsabilité.

La Ville de Paris, comme l’ensemble des institutions publiques, doit prendre en compte réellement et systématiquement les clauses sociales dans tous les marchés passés, et renforcer les exigences sociales comme la possibilité de contrôle a posteriori.

Publié le

27 janvier 2017

Auteur-e-s