Rechercher sur le site

EURO 2016 : prévention des conduites à risques

Paris fait partie des villes hôtes de lEuro 2016 qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet prochain.
Nous avions proposé un vœu, voté à l’unanimité du conseil, dès novembre 2014 sur la nécessité d’une action de prévention la plus complète possible. Nous serons attentifs à la mise en place d’espaces de prévention, à la constitution d’équipes itinérantes, et à la diffusion de messages préventifs avant, pendant et après l’Euro 2016.

Retrouvez l’intervention de Sergio Tinti

Madame la Maire, mes cher(e)s collègues,

Paris fait partie des villes hôtes de l’UEFA Euro 2016 qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet prochain.

Cet évènement est la troisième plus importante manifestation sportive au monde : 2.5 millions de personnes dans les stades, 7 millions dans les fans-zones et plus de 3 millions de touristes sont attendus dans toute la France. La question de la prévention des conduites à risque est primordiale.

Sur la sécurité bien sûr ; le contexte dans notre pays, et en Europe, appelle une vigilance accrue et un niveau de sécurité sans précédent. Nous savons que seront mises en place des palpations systématiques à l’entrée des stades et des fans-zones, et que des procédés de vidéo-surveillance et de détections d’objets métalliques seront installés. Les forces du ministère de l’Intérieur et les effectifs de sécurité privé travailleront ensemble.

Toutefois, sans concurrence aucune, la prévention des conduites à risques ne doit pas être envisagée sous le seul angle sécuritaire. Elle se doit également d’être sanitaire et comportementale. C’est le sens du guide récemment publié à l’initiative du Délégué Interministériel aux Grands Événements Sportifs concernant « la mise en place d’un dispositif adapté de prévention et de réduction des risques ».

Nous avions proposé un vœu dès novembre 2014 sur la nécessité d’une action de prévention la plus complète possible. Ce vœu, mes cher(e)s collègues, nous l’avions adopté à l’unanimité.
Nous saluons le travail initié depuis avec le Conseil Départemental de Seine Saint-Denis dans le cadre de la Mission Métropolitaine de Prévention des Conduites à Risques.
Nous espérons qu’elle sera associée aux missions de préventions avant, pendant et après la compétition.

N’oublions pas qu’avant d’être un évènement potentiellement menacé, c’est un évènement assurément festif.
Il faut se saisir de cela pour sensibiliser la population aux dangers de la consommation excessive d’alcool, à la dangerosité des substances psychotropes, et mener une campagne de sécurité routière.
Nous devons continuer d’agir contre le recours à la prostitution, que l’on sait fréquente autour de ces évènements, et alerter sur la recrudescence de transmission d’infections sexuelles, particulièrement chez les jeunes adultes.
Le Syndicat National des Dermatologues-Vénérologues a organisé le 24 mars dernier une journée nationale de prévention.
L’institut National de la Santé et de la Recherche Médicale appelle de nouvelles recommandations pour la prévention, le dépistage et le traitement des infections sexuellement transmissibles.

Une large action de prévention pendant l’Euro 2016 sur ces différents sujets permettra de toucher un public très large, composante indispensable à son efficacité.
Madame la Maire, mes cher(e)s collègues, nous voterons cette délibération. Nous serons attentifs à la mise en place d’espaces de prévention, à la constitution d’équipes itinérantes, et à la diffusion de messages préventifs, car ceux-ci participent à la politique d’accueil du public sur un évènement tel que l’Euro de Football.

Je vous remercie.

Publié le

8 avril 2016

Auteur-e-s