Rechercher sur le site

Grève à la RATP : oui à un service public de qualité

Communiqué de presse
19 juin 2015

Les élus communistes parisiens apportent tout leur soutien aux régulateurs de bus en grève. Ce qu’ils revendiquent ce sont de meilleures conditions de travail et cela doit passer par l’embauche de 50 régulateurs, 5 informateurs voyageurs, 5 superviseurs et 2 agents ressources humaines au Centre de Régulation et d’Information Voyageur (CRIV).

Actuellement, les effectifs ne sont pas à la hauteur de la charge de travail au sein du CRIV cela provoque une dégradation des conditions de travail et des risques psychosociaux comme l’ont souligné les syndicats.

Nous avons d’ailleurs fait adopter un vœu à l’unanimité au dernier Conseil de paris qui concerne le service dans les stations de métro et de RER. Il pointe justement les baisses d’effectifs de la RATP qui entraînent une véritable désertification du réseau, vecteur de multiples conséquences néfastes (allongement du temps d’achat, service après-vente de moindre qualité et surtout améliorer la sécurité des usagers). Nous avons demandé que la question de la présence humaine pour un meilleur service aux usagers soit intégrée dans les négociations entre le STIF et la RATP.

Pour un service public de qualité, les agents doivent être écoutés et pouvoir exercer leur mission d’intérêt général dans les meilleures conditions.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
Au Conseil de Paris

Publié le

19 juin 2015

Auteur-e-s