Rechercher sur le site

Hôpital Saint-Périne : faudra t-il un nouveau mort pour l’AP-HP réagisse ?

Communiqué de Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris

Jeudi 24 janvier

Vendredi 18 janvier, une patiente de 92 ans a été retrouvée morte de froid dans le parc de l’hôpital. La veille, un autre patient atteint de la maladie d’Alzheimer s’est enfui de l’hôpital par des portes apparemment restées ouvertes. Il a été retrouvé dans la soirée, dans la rue, à demi-nu.

Depuis plusieurs années, les syndicats de l’AP-HP dénoncent, sans relâche, le manque de postes et la baisse de la qualité des soins au sein de cette structure.

Avec les élus du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, j’avais tiré la sonnette d’alarme dès le 17 octobre 2011 lors d’une question d’actualité portant spécifiquement sur la situation de l’hôpital Saint-Périne. Nous faisions le constat d’une situation consternante et dramatique et demandions que des dispositions urgentes soient prises afin de remédier au manque criant de personnel soignant.

L’actualité nous renvoie malheureusement aux conséquences des suppressions de postes et des restructurations en rafale que l’AP-HP a subies ces dernières années.

Rien n’indique, pourtant, que les leçons de cette politique ont été tirées. En 2013, l’AP-HP prévoit en effet 150 millions d’euros d’économies supplémentaires.

Combien de morts faudra t-il attendre pour que l’AP-HP rompe avec les politiques d’austérité ?

J’ai saisi par courrier la Ministre de la Santé exigeant que des mesures particulières soient prises à l’hôpital Sainte-Périne, et qu’un moratoire soit instauré sur la mise en œuvre du plan stratégique, engagé par l’AP-HP il y a trois ans.

Vous trouverez en pièces jointes le courrier adressé à Mme Marisol Touraine ainsi que la question d’actualité d’octobre 2011.

PDF - 475.4 ko
Courrier à Madame Marisol Touraine
PDF - 7 ko
Question d’Actualité d’octobre 2011

Publié le

24 janvier 2013

Auteur-e-s