Rechercher sur le site

Hôtel-Dieu : Mme Faugère doit être démise de ses fonctions

Communiqué de Ian Brossat, Président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, et Emmanuelle Becker, Conseillère de Paris, membre de la commission municipale sur l’avenir de l’Hôtel-Dieu (jeudi 24 octobre).

Selon des informations parues ce matin dans Le Parisien, les pompiers n’achemineront plus de victimes aux urgences de l’établissement d’ici le 4 novembre. Cela signifie que la fermeture des urgences est très clairement programmée à cette date. Une telle décision est doublement scandaleuse.

Elle est scandaleuse parce qu’elle conduirait à la constitution d’un désert médical au cœur de Paris.

Elle est scandaleuse parce qu’elle contrevient aux prises de position publiques de la Ministre Marisol Touraine, autorité de tutelle de l’APHP, qui s’était engagée à ce que les urgences ne ferment pas le 4 novembre. Par ailleurs, lors du dernier Conseil de Paris, la majorité municipale a adopte un voeu demandant un moratoire sur le projet de fermeture. Il s’agit donc d’un coup de force contre les élus et la démocratie.

Nous demandons solennellement à la Direction de l’APHP de respecter les décisions prises par les représentants de l’Etat et de la municipalité. Si Mme Faugère n’est pas prête à les respecter, qu’elle s’en aille.

Les élus communistes continueront jusqu’au bout de soutenir l’Hôtel-Dieu et ses urgences. Nous ferons tout pour empêcher cette fermeture et permettre à cet hôpital de vivre et de se développer.

Publié le

24 octobre 2013

Auteur-e-s