Rechercher sur le site

Inumation le dimanche à Paris, une mesure qui dégrade les conditions de travail des agent-es du service funéraire

Malgré l’opposition de trois groupes de la majorité et de nombreuses abstentions, la délibération autorisant les inhumations le dimanche est passée à trois voix.

Pourtant les élu.es des groupes Communiste-Front de Gauche et Génération.s ont rappelé que cette décision se prenait dans la précipitation :
• aucune étude ou sondage n’a été fait afin de vérifier si cette demande était massive chez les parisien.nes ;
• les personnels en charge des inhumations et l’immense majorité de leurs organisations syndicales s’y étaient opposées ;
• une seule ville de la région parisienne, Sarcelles, pratique les inhumations le dimanche et aucune évaluation n’a été faite ;
• aucune étude d’impact sur les entreprises funéraires concernées au premier chef n’a été réalisée.

La possibilité de l’ouverture, à terme, d’autres services publics, comme ceux de l’état civil le dimanche est à craindre.

L’exécutif s’est voulu rassurant mais personne n’est dupe.

Des considérations personnelles et individuelles de confort ont certainement pesé sur la décision de l’exécutif, d’étendre le service public funéraire le dimanche, même si bien entendu cette possibilité serait ouverte à toutes les familles quelles que soient leurs philosophie.

Notre opposition a été réaffirmée.

Publié le

10 juillet 2019