Rechercher sur le site

INTERVENTION SUR LE PROJET DES HALLES

INTERVENTION DE IAN BROSSAT

Les deniers événements touchant aux travaux nécessaires à la réalisation des Halles ont quelque chose de profondément désagréable dans leur enchaînement de manipulations, de dissimulations et parfois d’hypocrisie.
Alors qu’Anne Hidalgo et la Ville ont conduit de longues discussions ici et dans l’arrondissement, choisissant la concertation avant tout, pour aboutir au choix d’un projet raisonné, ambitieux et ouvert sur la métropole, je constate que certains d’entre nous, notamment à droite, ne renoncent à rien, profitant d’une association de riverains, et utilisant tous les prétextes possibles pour des raisons électorale.
Car de quoi s’agit-il ? Des arbres qu’il s’agirait d’abattre pour les travaux ? Le projet prévoit d’en planter 150 de plus au bout du compte. Du projet de David Mangin ? Il propose justement de fluidifier les échanges entre la gare, les commerces et le jardin, dans le cadre d’un projet équilibré.
Il pourrait s’agir, je le conçois, du sens et de l’esprit de cette réhabilitation. En reconnaissant que les Halles sont un espace essentiel pour Paris et pour la métropole, fréquenté surtout par des franciliens, la gare comme le forum, notre municipalité accepte et s’accorde à une réalité qui n’est pas forcément agréable à certains. Mais la réalité, elle, ne se discute pas. Et si les préoccupations des riverains doivent être entendues, il serait désastreux de faire la sourde oreille aux espérances et aux demandes de l’ensemble de ceux qui font les Halles : Parisiens des autres arrondissements, Franciliens de toute l’agglomération et touristes.
Plus qu’ailleurs dans notre ville, nous n’avons pas le droit de nous restreindre à des considérations exclusivement locales, et de choyer quelques-uns, pour une élection ou pour une autre, au détriment de tous les autres. Je comprends très bien la logique du voisinage et du quartier, je lui préfère l’intérêt général et métropolitain quand il s’agit des Halles. C’est une nécessité urbaine, géographique et humaine.
C’est pour cette raison que nous voterons cette délibération, convaincus qu’il nous faut nous aussi tenir bon, et offrir aux Parisiens et aux Franciliens des Halles cohérentes et ordonnées, des Halles qu’ils méritent, les uns comme les autres. Dans ce projet, le jardin et le nouveau forum doivent être ouvert l’un sur l’autre, entrer en résonance. Le statu quo proposé par certains est un non-sens. De même que la proposition de limiter les travaux à la gare ferroviaire – c’est certain que c’est plus pratique pour les riverains qui l’empruntent moins que les autres et qui n’auront pas à en subir les désagréments.
Se contenter de la partie plutôt que du tout est la promesse d’un ensemble qui ne fonctionnera pas, en tout cas moins bien qu’aujourd’hui. La partie sur le tout, quelques-uns plutôt que tout le monde, cela n’est pas différent. Le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche restera fidèle à sa conviction du tout. Fidèle à l’intérêt de l’ensemble des acteurs métropolitains du site.

Publié le

10 juin 2010