Rechercher sur le site

Intervention d’Emmanuelle Becker sur la réforme des rythmes éducatifs

Intervention en séance du conseil de Paris des 16 et 17 juin 2014

Madame la Maire, Chers collègues,

nous voterons cette délibération, car nous ne souhaitons pas, évidemment, mettre à mal les associations qui interviennent sur le temps de l’A.R.E., ni mettre en difficulté la prochaine rentrée scolaire. Cependant, permettez-moi de revenir sur le bilan qui nous a été transmis lors du comité de suivi jeudi dernier.

Le rapport de l’I.C.C. souligne plusieurs points qui nous semblent absolument nécessaires pour atteindre l’objectif de cette réforme. Ces objectifs : à la fois une démocratisation de l’accès à des activités culturelles, sportives, scientifiques, de qualité et aussi une construction d’une culture éducative commune.
Le rapport l’I.C.C. préconise, pour lutter contre les inégalités territoriales, de renforcer les moyens dans les quartiers défavorisés. On ne peut que s’inquiéter, vu les annonces qui sont faites ce matin par le Gouvernement, sur la cartographie des quartiers politiques de la ville.

Pour améliorer la qualité des ateliers, l’I.C.C. pointe le besoin d’un plan de formation aujourd’hui insuffisant, pour les R.E.V., les A.S.E.M. et les animateurs qui interviennent dans les écoles maternelles et qui, hélas, ne sont pas suffisamment spécialisés dans la petite enfance.

Sur la construction d’une culture éducative commune, ou pour le dire autrement, comment permettre à chaque enfant d’avoir une offre d’atelier périscolaire de qualité, l’I.C.C. préconise la mise en place d’un parcours d’activités annualisées avec des suivis-bilans organisés chaque trimestre. Il est très important, selon nous, de mettre en place un projet éducatif global dans chaque école associant l’ensemble des acteurs.

Les propositions qui nous sont faites pour la rentrée prochaine, notamment sur les enjeux de formation et sur l’augmentation du nombre de postes, ne nous paraissent pas répondre aux problématiques posées par l’I.C.C.

Nous espérons qu’après une réflexion approfondie de l’étude de l’I.C.C., ainsi que du rapport de l’Inspection générale, un effort sera fait le mois prochain lors du débat sur le budget supplémentaire pour, du coup, assurer une bonne rentrée scolaire à l’ensemble des Parisiens.

Je vous remercie.

Publié le

18 juin 2014

Auteur-e-s