Rechercher sur le site

Intervention d’Emmanuelle Becker relative aux annonces des suppressions de classes pour la rentrée scolaire 2015

Madame la maire,

La situation des écoles maternelles et primaires pour la prochaine rentrée scolaire est très préoccupante. L’annonce du rectorat de la fermeture de 85 fermetures de classes contre 33 ouvertures pour la rentrée prochaine a suscité, à juste titre, l’inquiétude des enseignants, des parents d’élèves et celle des élus.

Si l’on ajoute à cela qu’aucune création de poste d’enseignant de remplacement n’est à ce jour prévue pour la rentrée 2015, alors que le besoin est réel, et qu’aucun recrutement supplémentaire dans les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté n’est prévu, on peut dire que le service public de l’éducation à Paris accusera un vrai recul.

Nous soutenons, bien entendu, les mobilisations des parents d’élèves et des professeurs qui s’inquiètent d’une situation instable pour les petits parisiens l’année prochaine.

La politique de réduction des dotations au rectorat du gouvernement n’est pas acceptable. L’argument de la baisse démographique n’est pas non plus entendable. Parents d’élèves, enseignants et élus se battent depuis de nombreuses années pour diminuer le taux d’élèves par classe, et garantir de meilleures conditions d’apprentissage pour élèves et de travail pour les enseignants.

Les coupes budgétaires pour des raisons purement comptables sont contreproductives et dangereuses pour notre pays. Elles sont d’autant plus intolérables lorsqu’elles s’opèrent sur l’éducation et la formation dans notre pays. L’école républicaine, réductrice des inégalités, doit redoubler de moyens pour assurer la réussite dans tous les enfants dans notre pays.

C’est pourquoi nous vous demandons par le biais de ce vœu, Madame la Maire, d’interpeller le gouvernement pour redonner au rectorat de Paris les moyens de répondre aux besoins réels de l’Education Nationale à paris pour la rentrée 2015.

Nous demandons également que le rectorat nous communique au plus vite une date pour la tenue d’un conseil départemental en juin prochain, afin que l’ensemble de la communauté éducative et des élus puisse disposer des informations nécessaires pour préparer la rentrée prochaine dans les meilleures conditions.

Je vous remercie.

Publié le

26 mai 2015

Auteur-e-s