Rechercher sur le site

Intervention de Danièle Premel sur les contrats uniques d’insertion

Intervention en séance du conseil de Paris sur 13, 14 et 15 avril 2015

Danièle Premel a salué les engagements de la Ville de Paris en rappelant l’importance de doter les moyens d’accompagner et de contrôler la gestion des aides mobilisées

Madame la Maire, Chers collègues,

Si l’objet de cette délibération relève d’une convention de gestion, les finalités visées sont bien du champ de l’insertion et de la lutte contre le chômage des jeunes et des personnes les plus fragilisées.

Nous savons que pour ces publics l’accès à l’emploi direct est trop difficile et que sans les conditions d’un rapprochement du demandeur d’emploi inscrit dans une démarche d’accompagnement et d’un employeur ( secteur marchand ou non marchand) aidé pour le poste offert mais aussi dans son rôle d’accueil et de tutorat la rencontre n’aura pas lieu.

Sans rentrer dans les détails des dispositifs et des cadres d’éligibilité de chacun, ce qui fonde notre soutien à la participation du département aux contrats uniques d’insertion et aux emplois d’avenir c’est qu’il repose sur un certain nombre de principes favorables à la construction d’un parcours vers un emploi durable :

• Accompagnement personnalisé de la personne par un référent

• Désignation d’un tuteur d’entreprise qui accompagne un nombre limité de salariés

• L’immersion en entreprise qui permet l’acquisition des savoirs faire professionnels et l’acquisition de compétences ou de qualification pour le bénéficiaire

• La rédaction d’un document qui permet d’attester de l’expérience professionnelle acquise

Encore faut-il que ces principes soient réellement appliqués et en cela le Département doit se donner les moyens de suivre et contrôler non seulement la gestion des aides mobilisées mais la réalisation concrète des engagements des acteurs de cette politique et des outils d’évaluation de cette convention aux regards de ses finalités qui sont en dernier ressort l’accès à l’emploi durable, le recul de l’exclusion sociale et professionnelle des personnes et des populations les plus en difficultés.

Publié le

13 avril 2015

Auteur-e-s