Rechercher sur le site

Intervention de Didier Le Reste sur l’aménagement des places Bastille et Nation

Intervention le 19 novembre 2014

"Madame La Maire,
L’aménagement des places de la Bastille et de la Nation et des espaces publics doit être vu comme une opportunité pour valoriser certaines pages de l’histoire parisienne et française qui sont incarnées par ces lieux.
C’est le sens de notre vœu.
En ce sens, il nous semble important de pouvoir intégrer dès le lancement des procédures, et singulièrement dans l’appel d’offre, une dimension mémorielle.
Cette valorisation de l’histoire peut d’ailleurs prendre des formes diverses, à réfléchir en fonction de la configuration des lieux et du passage des flux.
Différents outils sont envisageables par exemple, des plaques commémoratives, des écrans interactifs…, permettant une meilleure information en direction bien sûr des Parisiens mais aussi des tourites.
La place de la Nation, et particulièrement celle de la Bastille, sont des lieux hautement symboliques notamment pour les communistes attachés aux évènements de type révolutionnaire qu’y s’y sont déroulés et aux manifestations sociales et citoyennes qui continuent de prendre ces places comme repères et lieux d’expression.
Au-delà de la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, les évènements politiques et sociaux que je viens d’évoquer font partie de la vie démocratique française et parisienne et nous devons pleinement intégrer cette dimension dans notre réflexion à propos de l’aménagement des places susvisées.
De façon concomitante, je tiens à insister sur le fait qu’il nous faut aussi soigner les conditions de la concertation avec les riverains et réfléchir aux conséquences de la réduction de la présence des circulations routières sur les places ainsi réaménagées. A fortiori que de nouveaux flux de touristes et de passants sont attendus avec l’installation de nouvelles activités autour de ces lieux.
Il convient donc d’engager le prolongement de la ligne T3 de la porte de Vincennes à la Nation et de la même façon de penser aux solutions alternatives en matière de circulation, et la piétonisation de la place de la Bastille.
C’est d’autant plus important que partent et arrivent de ces places nombre d’axes routiers.
Je vous remercie."

Publié le

19 novembre 2014

Auteur-e-s