Rechercher sur le site

Intervention de Fanny Gaillanne sur la subvention à l’association Les Petits Riens

Conseil de Paris
1 juillet 2015

Madame la maire, chers collègues,

L’association les Petits Riens a pour mission de faire découvrir le théâtre, la danse, la musique et la d’activités artistiques à des collégiens.
Je souhaite saluer ici cette association qui, depuis 2003, abat un travail considérable avec les enfants, leurs familles et les équipes pédagogiques des établissements scolaires dans lesquels elle intervient.

Son travail est reconnu est soutenu par beaucoup d’entre nous dans cette assemblée.
Cette année, le projet de classe opéra a été mené, entre autre, avec le nouveau collège Paris Nord Est du boulevard Macdonald.

C’est une très bonne nouvelle pour ce quartier où l’exclusion urbaine, économique et sociale a été est très forte et le reste encore même s’il se voit aujourd’hui profondément transformé. Il n’en reste pas moins que le déficit d’établissements culturels ou même l’implantation d’associations dans ce quartier est criant.

Je souhaite attirer l’attention sur ce quartier en lien avec cette association, car il me semble que les efforts considérables mis en place jusqu’à ce jour pour améliorer la vie de ce territoire, entre la Porte d’Aubervilliers et la Porte de la Villette, pourraient se trouver réduits si nous ne poursuivons pas les efforts en terme d’aménagements culturels, associatifs, véritables lieux de socialisation qui dynamisent la vie de ces quartiers aux portes de Paris.

L’association des Petits Riens est actuellement en recherche d’un local pour faciliter la mise en place de ses projets. Dépassée par son succès auprès de plus de 300 jeunes avec qui elle travaille dans l’anneé, elle manque de salles de répétition pour la mise en oeuvre de ses projets. Je sais Bruno Juliard, Alexandra Cordebard et Clombe Brossel ainsi que le Maire du 19e arrondissement très attachés à l’action de cette association et attentifs à leur recherche.

Ce nouveau quartier dont je parlais précédemment possède une chose rare et pécieuse : un local vide depuis 5 ans de 500m2 situé au 118 bd Macdonald, qui inoccupé, sans vie, voit se développer quelques trafics à ses abords. Il conviendrait parfaitement aux Petits Riens et à l’école de danse avec laquelle ils sont en partenariat. Que demander de plus que l’excélence, la découverte et la pratique artistique comme un moyen d’intégration, de création de lien social et de lutte contre la violence pour nos quartiers. En effet le projet de l’association correspond exactement au projet de territoire ainsi qu’aux contraintes de ce local situé en dessous d’une école. J’espère que la ville continuera à toujours plus soutenir cette association et mettra tout en oeuvre pour permettre à cette association de s’installer dans ce quartier pour les raisons que j’ai expliqué prcédemment.

Publié le

1er juillet 2015

Auteur-e-s