Rechercher sur le site

Caserne St Didier : Fini les ghettos de riches !

La caserne St Didier (16e), l’ancien siège de l’état-major de la Gendarmerie Nationale, sera transformée pour accueillir 200 logements. Fanny Gaillanne est intervenue pour rappeler que ce projet porté par l’élu communiste au logement Ian Brossat, allait contribuer à la politique de rééquilibrage des logements sociaux dans l’Ouest de la capitale. A Paris, les ghettos de riches, c’est fini !
Retrouvez l’intervention.

Madame la Maire,
Mes cher-es collègues,

Contrairement à l’opération que nous avons eu à examiner il y a quelques minutes rue Duban, il s’agit ici d’un chantier beaucoup plus important.

La caserne St Didier qui appartenait à la Gendarmerie Nationale. C’était même le siège de son état-major. Celle-ci comme toutes les armes a rejoint le quartier de Balard.

Ce grand espace va devenir un ensemble d’habitation avec un équipement petite enfance.

Il y avait donc une opportunité très intéressante pour satisfaire des besoins dans un arrondissement en tension. 4,4% de logements sociaux dans le 16 ème s’il faut le rappeler.

Il s’agit bien d’un nouveau « micro quartier » qui comportera 17 plai, 22 plus, 16 pls, 58 logements étudiants plus, 49 logements à loyers libres et 38 en accession à la propriété.

Ce n’est pas un ghetto mais bien une opération de réelle mixité sociale.

Nous vous rappelons qu’il y aura une crèche de 66 berceaux pour satisfaire une demande très forte dans notre ville, de moyens de garde pour les petits enfants.
Nous saluons cette autre facette de la lutte de la ville contre la spéculation en retirant cette belle parcelle des appétits des promoteurs privés.

Vous le voyez je suis très brève mais je saluerai au nom du groupe chaque délibération qui permet à plus de parisiennes et de parisiens de se loger, surtout quand il s’agit de lieux aussi emblématiques, qui, il y a peu, étaient inaccessibles à certaines catégories sociales.

Je vous remercie

Publié le

17 mai 2016

Auteur-e-s