Rechercher sur le site

Intervention de Fanny Gaillanne sur les accueils de jour et les Espaces Solidarité Insertion

Ces lieux d’accueil permettent aux personnes sans abri de trouver refuge durant la journée, de subvenir à leurs besoins élémentaires et de se mettre en lien avec des travailleurs sociaux pour s’engager dans une démarche de sortie de rue. Il est important de pouvoir compter sur ce type de lieux pour maintenir des liens entre les institutions et des personnes à la rue qui risquent de se désocialiser totalement.

Retrouvez l’intervention de Fanny Gaillanne

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous soutenons ce projet de délibération qui confirme le financement des accueils de jour parisiens. Ces lieux d’accueil permettent aux personnes sans abri de trouver refuge durant la journée, de subvenir à leurs besoins élémentaires et de se mettre en lien avec des travailleurs sociaux pour s’engager dans une démarche de sortie de rue. Il est important de pouvoir compter sur ce type de lieux pour maintenir des liens entre les institutions et des personnes à la rue qui risquent de se désocialiser totalement.

Nous souhaitons également profiter de cette délibération pour relayer au Conseil de Paris le travail mis en œuvre par la Mairie du 2ème. Sous l’impulsion de l’élue communiste-Front de Gauche en charge des affaires sociales, Béatrice Bonneau, la mairie est en train de construire un projet d’accueil de jour en direction des familles à la rue. La démarche qui a été mise en place depuis plus d’un an privilégie la co-construction avec les acteurs sociaux de l’arrondissement, service sociaux et associations. Sur la base d’un diagnostic qui a été établie par ces acteurs, ce projet vise à répondre aux problématiques rencontrées par les familles à la rue, un phénomène qui malheureusement se développe à Paris.

La Ville cherche d’ailleurs à répondre à cette problématique avec l’ouverture très prochaine d’un accueil de jour géré par le CASP et l’OSÉ dans le 11e. Mais nous pensons que l’ampleur du problème pourrait nécessiter l’ouverture de plusieurs lieux pour engager un suivi dans la proximité avec des structures à taille humaine. Une dynamique se créée dans le 2e arrondissement, nous sommes persuadé qu’elle ne pourra qu’être bénéfique pour les familles en très grande difficulté.

Je vous remercie.

Publié le

28 septembre 2016

Auteur-e-s