Rechercher sur le site

Intervention de Raphaelle Primet sur la Philarmonie de Paris

"Madame la Maire, mes chers collègues,
Que l’on ait approuvé ou pas ce projet lors de son lancement, la modification du montage financier est aujourd’hui indispensable. Nous rejoignons la proposition de renégocier le taux d’intérêt de l’emprunt qui avait été souscrit au pire moment de la crise financière par l’association de la Philharmonie. Une économie peut être réalisée à cette occasion-là, nous aurions tort de fermer la porte à une renégociation.
La question centrale que nous devons nous poser maintenant porte sur l’avenir, les moyens que nous allons pouvoir dégager avec l’État pour le fonctionnement de cette salle. Le groupe communiste-Front de Gauche est bien sur plus que sensible au fait qu’un équipement d’une telle ampleur prenne place dans le 19eme arrondissement, à proximité de plusieurs villes de Seine Saint Denis. Cela pose un défi de taille à la philharmonie, celui de démocratiser, d’élargir l’audience de la musique classique au-delà des publics traditionnels.
La salle ouvre ses portes en janvier, nous espérons que l’excellence de l’acoustique sera au rendez vous. La programmation des concerts riche et éclectique toujours d’une grande qualité devrait satisfaire plus d’un amateur !
Le choix des activités pédagogiques proposées montre qu’un grand travail sur le projet éducatif, scolaire et hors scolaire, a d’ors et déjà été réalisé et devrai permettre aux enfants et aux jeunes de découvrir des musiques auxquelles ils n’ont pas souvent accès, aux débutants comme aux mélomanes d’y trouver de quoi s’enrichir.
Enfin les prix annoncés pour les jeunes de moins de 28 ans 10 euros et 8 euros avec un abonnement, ainsi que le reste des tarifs très raisonnables permettront dans l’ensemble à tous d’accéder à la salle de concert.
Notre groupe est comme vous le voyez enthousiaste, l’ouverture de cette salle offre de grandes possibilités, nous sommes impatients et souhaitons à cet équipement une grande réussite populaire ! "

Publié le

19 novembre 2014

Auteur-e-s