Rechercher sur le site

Intervention de Raphaelle Primet "nous voterons contre la réorganisation du temps de travail des ALG"

Séance du Conseil de Paris des 29, 30, 1er et 2 juillet 2015

Madame la maire, mes chers collègues,

Le groupe communiste-Front de Gauche votera contre cette délibération qui vient réformer les rythmes de travail des Agents de Logistiques Générales.
Nous nous y opposons pour deux raisons principales : la première est liée au rythme de travail des ALG.

Nous le savons, ces postes ne sont pas les plus faciles en terme de rythme de travail et les élus d’arrondissement que nous sommes tous en les premiers responsables. Le temps de la démocratie, de la participation citoyenne est bien justement en décalage avec celui de la journée de travail standard. Il est donc tout à fait compréhensibles que les évènements et autres réunions publiques qui ont lieu ne mairie d’arrondissement se tiennent en fin d’après-midi et parfois même jusqu’en début de soirée. Mais cette nécessité de service public ne suffit pas à justifier la refonte des rythmes de travail des ALG. C’est bien justement parce que le travail en soirée est atypique que les ALG bénéficient d’une reconnaissance particulière par le paiement d’heures supplémentaires. En passant de journée type de 8h30 à 17h, à des journées qui pourrait se terminer à 19h ou 19h30, nous nions tout simplement le fait qu’il est atypique de travailler en soirée et la Ville contribue à la dérégulation des rythmes de vie.

La deuxième raison pour laquelle nous ne voterons cette délibération est lié aux heures supplémentaires et à la raison, qui pour nous, est à l’origine de cette réforme : du fait des contraintes financières imposées par l’Etat, la Ville ne peut plus assumer d’un volant d’heures supplémentaires équivalent à celui des anciennes mandatures. En donnant la possibilité aux mairies d’arrondissement de repousser la fin de journée de 17h à 19h30, nous savons très bien que la plupart des agents perdront le bénéfice des heures supplémentaires. Cette délibération l’acte de manière claire et précise.
Reste plusieurs points qui eux, ne sont pas précisés par cette délibération. Nous avons entendu parler de volontariat des agents qui souhaiteraient modifier leurs rythmes de travail. Il n’en ait fait aucune mention, ni dans le délibéré, ni dans l’exposé des motifs. Nous entendons parler d’une prime compensatoire qui viendrait combler la perte des heures supplémentaires. Là encore, aucune trace dans le dossier de la délibération. En l’absence de ces éléments, les élu-es communistes-Front de Gauche voterons contre ce projet de délibération pour défendre le pouvoir d’achat des ALG.

Je vous remercie.

Publié le

1er juillet 2015

Auteur-e-s