Rechercher sur le site

Intervention de Sergio Tinti relative à la subvention allouée à la Fondation Paris-Saint-Germain

Madame la Maire,

Cette délibération concerne une convention, et une subvention en faveur de la Fondation PSG, entité distincte du club PSG. Le contenu de cette convention et le niveau de cette subvention nous semblent un bon moyen pour entretenir le lien nécessaire entre la Ville et le Club Parisien.

Loin du sport business et des salaires mirobolants…la Fondation nous réconcilie avec les pratiques de proximités. Les projets éducatifs visant les quartiers les plus défavorisés de notre ville restent en effet la priorité de cette institution.

Avec les « Après-midi PSG », et les « Vacances PSG »organisées pendant les petites et grandes vacances scolaires, ce sont plusieurs centaines de jeunes garçons et jeunes filles qui bénéficient d’un encadrement de qualité. Notamment dans les « écoles de football », qui sont proposées dans les quartiers sensibles de notre ville mais aussi dans des centres sportifs comme celui de Clairefontaine.

Des parcours de formations comme par exemple le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS) sont aussi accompagnés par la Fondation, permettant ainsi à des jeunes parisiens de faire de leur passion, leur métier.

Avec cette convention, des clubs amateurs parisiens renoueront les liens avec le PSG, notamment avec le dispositif des « clubs filleuls du Paris Saint Germain ».

Avec le dispositif « Allez les filles » c’est l’ambition de la Fondation d’emmener les jeunes filles vers un épanouissement sportif et scolaire, qui est mis en avant. L’expérience du collège François Villon dans le 14e arrondissement de Paris en est un exemple.

Encore dans un cadre éducatif, la future « école Rouge et Bleu » dans le 19e arrondissement fera ses premiers pas à la prochaine rentrée scolaire.

Nous pensons que c’est aussi grâce à ces projets que le PSG pourra rentrer dans les foyers parisiens autrement que par les exploits de quelques grands joueurs, dont la réussite exceptionnelle reste loin de la réalité à laquelle une grande partie de notre jeunesse est confrontée.

C’est pour ces raisons, que notre groupe votera pour cette délibération.

Publié le

19 décembre 2014

Auteur-e-s