Rechercher sur le site

Intervention sur Saint-Nicolas du Chardonnet

Intervention de Ian Brossat

En réintégrant progressivement dans le giron de l’Eglise catholique ses représentants les plus contestables et les plus réactionnaires, le Vatican ne s’honore pas, bien sûr. Mais il n’appartient pas à la ville de commenter les décisions du Vatican, comme Sylvain Garel l’a fort justement rappelé. En revanche, la tolérance plus que scandaleuse dont il est fait preuve en ce qui concerne les activités, publications et propagandes d’un petit groupe intégriste à Saint-Nicolas du Chardonnet appelle la ville à la plus grande vigilance, d’autant plus qu’elle est propriétaire des murs de l’édifice. A cet endroit, les élus communistes voudraient rappeler que cette église inscrit et
perpétue dans le cœur et la pierre de notre ville des mensonges historiques dangereux et des discours d’une rare intolérance. A l’heure où certains banalisent le négationnisme sur les scènes de théâtre, la décision du Vatican nous fait craindre un surcroît de bêtise et de publicité décomplexée pour les thèses véhiculées par les fidèles de Saint-Nicolas du Chardonnet.

Publié le

4 février 2009