Rechercher sur le site

Intervention de Fanny Gaillanne sur l’immeuble du 88, rue de la Villette,

La mixité est nous le savons menacée depuis plusieurs années par la spéculation immobilière. D’un côté nous avons les commerces des abords de la rue de Belleville connus et fréquentés par une population majoritairement issue d’une classe moyenne supérieure, et à deux pas un nombre important de logements sociaux du cours du septième art, puis, à deux pas l’école élémentaire, la rue débouchant sur les Buttes-Chaumont. Ce quartier est charnière et nous souhaitons renforcer sa mixité sociale.

Aussi je tenais à me féliciter, au nom des élus communistes/Front de gauche qu’il ait pu être trouvé une solution pour l’immeuble du 88, rue de la Villette, dont parle cette délibération.

Il y avait sur cet ensemble d’habitation une menace de vente à la découpe. Les habitant-e-s du quartier, ainsi que le Conseil du 19 ème arrondissement, par un vœu voté le 9 décembre 2013, se sont mobilisés. Et je vois que ce n’est pas sans succès. Il est dommageable que les choix budgétaires, marqués du sceau de l’austérité, amène le propriétaire, à savoir le Fonds de Garantie sous tutelle du ministère des Finances, à recourir à ce genre de vente qui n’est qu’une opération spéculative...

Le rachat par une filiale de Aximo, négocié par la Ville, permet de transformer l’ensemble des appartements en logements sociaux PLS et de maintenir ainsi le loyer des habitant-e-s à son niveau actuel. Nous soutenons ce choix de l’exécutif et applaudissons des deux mains cette délibération, symbole concret de l’engagement fort de notre arrondissement, et de la Ville de Paris sous l’impulsion de la Maire et de l’adjoint au logement notre ami et camarade, contre la pratique inacceptable que représente la vente à la découpe.

Je vous remercie

Publié le

29 mai 2015

Auteur-e-s