Rechercher sur le site

L’accès libre et sécurisé à l’IVG mis en danger par SOS Tout-petits !

Réaction d’Hélène Bidard après l’introduction malveillante de manifestants de SOS tout-petits dans le local du planning familial de Paris

Le jeudi 9 juillet 2015, 3 militants de SOS Tout-Petits se sont introduits dans les locaux rue Vivienne du Mouvement Français du Planning Familial de Paris. L’association n’est pas à son premier coup d‘essai pour entraver les droits des femmes. Depuis de nombreuses années, elle organise des manifestations anti-IVG, des prières de rue devant des centres IVG et des introductions dans des centres afin d’exercer des pressions morales et psychologiques sur des patientes. Des réponses fermes et collectives ont toujours été apportées face à ces agissements inadmissibles et illégaux.
Or l’année 2015 voit ressurgir cette association dans différents manifestations devant l’hôpital Port Royal et ce début juillet au local du planning familial où les militants ont distribué des tracts aux femmes présentes dans la salle d’attente, ont tenté d’empêcher une femme d’entrer dans le local puis ont fait une prière de rue en face du local de l’association.
Il s’agit d’une véritable remise en cause des droits des femmes et de leur liberté à avorter, en exerçant toutes sortes de culpabilisations et de pressions.

Cela suffit ! Il ne faut pas tolérer ce type d’actions.

La réponse pénale doit être lourde et exemplaire au vue des différentes infractions à la loi.
Je tiens pour ma part à affirmer tout mon soutien à l’association du planning familial de Paris. La Mairie de Paris continue d’agir afin de développer l’accès libre et diversifié des femmes à l’IVG (médicamenteuse, par aspiration sous anesthésie locale, par aspiration sous anesthésie générale) au sein des CPEF et des centres de santé de la Ville de Paris