Rechercher sur le site

L’incertitude autour de l’avenir des 315 salarié-es de Cyclocity est insupportable

Nous soutenons les salariés de Cyclocity, en grève car déboutés mardi par le TGI de Nanterre de leur demande de reprise de leurs contrats par Smovengo, nouvel attributaire du service Vélib’.

L’incertitude qui règne quant à leur avenir est insupportable.
Les salarié-es et leurs organisations syndicales se plaignent à juste titre du silence du « syndicat mixte métropolitain Vélib auto lib ». Ils exigent une réunion quadripartite avec les deux sociétés, le syndicat mixte et les représentants du personnel. Cette proposition est utile et nous la soutenons.
Elle permettrait que les salarié-es soient entendu-es tant sur leurs conditions de réembauche que sur le maintien d’une qualité de services pendant la phase transitoire.

Nous demandons la reprise des salarié-es de Cyclocity par Smovengo, aux mêmes conditions salariales et sociales. L’offre aujourd’hui faites par Smovengo n’est pas acceptable.
La qualité reconnue jusqu’ici du service Vélib’ est en grande partie due à l’expérience des salari-ées de Cyclocity – 10 ans pour la plupart – et à l’expertise acquise.

Le nouveau service Vélib’ métropolitain ne peut pas se passer de ces salarié-es, il en va de la qualité de Vélib’ demain.

Publié le

16 novembre 2017

Auteur-e-s