Rechercher sur le site

L’urgence est à la fin du conflit en Syrie

Au cours du Conseil de Paris ce 14 décembre l’ensemble des groupes a soutenu le vœu du Groupe des Écologistes de Paris qui apporte la solidarité de Paris à la population d’Alep-Est qui souffre depuis plusieurs mois de bombardements incessants.

Au nom du groupe Communiste front de gauche, Nicolas Bonnet Oulaldj a rappelé la solidarité des élus communistes aux populations victimes de cette guerre qui dure depuis 5 ans.

Il a salué l’intervention de la Maire de Paris, a insisté sur l’urgence humanitaire pour les habitants de la deuxième ville de Syrie et félicité les associations qui œuvrent dans des conditions épouvantables pour que la population puisse se nourrir et être soignée.

Il a rappelé l’urgence à revenir à un cessez-le-feu immédiat et à faire parvenir l’aide humanitaire à ces populations privées de tout.

« Il n’y aura pas de solution militaire à ce conflit, l’issue ne peut être que politique », comme le confirmait le conseil de sécurité de l’ONU il y a un an s’appuyant sur les travaux du groupe de Vienne.

La France doit tout faire pour que le dialogue reprenne. Notre devoir est de promouvoir la culture de Paix et d’en finir avec le chaos mondial.

Il concluait son propos en soulignant le fait que, malheureusement « la guerre est un marché et que la Paix reste un projet ».

Publié le

14 décembre 2016