Rechercher sur le site

Le groupe PCF/FDG au Conseil de Paris condamne les voeux LR et PS visant à réprimer la campagne BDS

Le groupe Les Républicains a présenté un vœu relatif à la condamnation du boycott de l’État d’Israël.

Les élus socialistes, tout en affadissant le contenu de celui-ci, ont déposé un vœu qui malheureusement va dans le même sens.

Ces deux vœux présentés sont des tentatives d’atteinte à la liberté d’expression très graves.

L’un étant dans la provocation nauséabonde (LR) et l’autre (PS) persistant dans l’assimilation du boycott à un mouvement illégal contraire à la paix. Cet amalgame est scandaleux.

Nous nous sommes donc opposés au Conseil de Paris aux deux vœux qui occultent le principal obstacle à une paix juste et durable : la colonisation.

Rappelons que ce mouvement Boycott Désinvestissement, Sanctions (BDS), même si nous ne partageons pas toutes les actions de ce mouvement en particulier sur le boycott culturel, a pour objet de faire pression sur le gouvernement d’extrême droite israélien pour le forcer à mettre fin à sa politique de colonisation et d’occupation des territoires palestiniens. Les maires de Ramallah et de Jéricho ont interpellé la Maire de Paris et sont inquiets du « signal à contresens des efforts de paix et du droit international qui marquerait d’encourager l’occupation et la répression du peuple palestinien ».

BDS est la réponse pacifiste de la société civile pour dénoncer la politique du gouvernement de Netanyahou et le non-respect des résolutions de l’ONU.

C’est ce type d’action citoyenne qui avait contribué à accélérer la fin de l’apartheid en Afrique du Sud.

Les élus PCF/FDG continueront le combat pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens et pour une solution à deux Etats avec Jérusalem-est comme capitale de la Palestine. De plus, nous demandons l’abrogation des circulaires Alliot-Marie.

Ce combat est conforme au droit international, celui que piétine chaque jour le gouvernement actuellement en place d’Israël.

Groupe Communiste - Front de Gauche du conseil de Paris

Publié le

16 février 2016

Auteur-e-s