Rechercher sur le site

La Parisienne : on est là pour courir pas pour faire la vaisselle !

Communiqué de presse - mercredi 17 septembre 2014

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s Communiste - Front de Gauche du Conseil de Paris

Ce dimanche 14 septembre se tenait la 18ème édition de La Parisienne, course pédestre exclusivement féminine et dont les profits sont reversés à la lutte contre le cancer du sein. Nous saluons cette initiative.

Ce que nous saluons moins, en revanche, c’est l’utilisation de cet évènement sportif à des fins marketings. Notamment quand elles perpétuent les clichés sexistes, à l’opposé de ce que défendait Patrick AKNIN, le créateur de cette course : « les femmes à l’honneur et dénoncer symboliquement le machisme des médias sportifs ».
La distribution d’échantillons de liquide vaisselle lors de cet évènement, montre que les préjugés dominent ; alors le sport doit être un moyen d’émancipation de la condition féminine.

Les participantes de La Parisienne courent le matin et après rentrent après chez elles faire la vaisselle. Mais attention, elles ne courent que pour entretenir leur ligne, évidemment.

Ces cadeaux sexistes renvoient à une inégalité de traitement, de considération, d’importance entre les hommes et les femmes.

Un cadeau de mauvais goût alors que les inégalités hommes/femmes demeurent toujours un sujet de premier plan et sur lequel nous devons tous sans cesse de nous mobiliser et de rien laisser passer.

Nicolas BONNET-OULALDJ
Président du groupe des élu-e-s Communiste - Front de Gauche du Conseil de Paris

Publié le

17 septembre 2014

Auteur-e-s