Rechercher sur le site

La liberté ne se trouve pas dans les supermarchés

Communiqué de presse
Paris,le 24 novembre 2014

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
du Conseil de Paris

Le groupe Communiste-Front de Gauche condamne fermement les propos tenus hier par Mme Nathalie Kosciusko Morizet concernant l’extension du travail du dimanche et de nuit à Paris.

Ne confondons pas liberté et néolibéralisme.

Nous le réaffirmons, travailler le dimanche est un nouveau moyen de pression sur les salarié-e-s et il ne s’agira pas d’un libre choix. La notion de volontariat n’existe pas dans le monde du travail.

La droite parisienne continue dans l’hypocrisie, quand elle invoque comme arguments la croissance, le pouvoir d’achat et maintenant celui des recettes. Derrière ces propos se cachent tout simplement une volonté de faire de tout Paris une zone au mépris du droit du travail et des travailleurs-ses.

Nous tenons à rappeler à Mme Nathalie Kosciusko Morizet que la Mission d’Information et d’Évaluation, issue de la volonté du Conseil de Paris, rendra son rapport sur ce sujet à la mi-décembre. Celle-ci s’inscrit dans une dynamique d’amélioration des conditions de vie et de travail des salarié-e-s ainsi qu’au respect des droits fondamentaux.

Le groupe communiste-Front de Gauche maintient sa détermination contre l’extension du travail le dimanche et de nuit et continuera de se mobiliser aux côtés des salarié-e-s.

Nicolas Bonnet-Oulaldj
Président du groupe Communiste-Front de Gauche
du Conseil de Paris

Publié le

24 novembre 2014

Auteur-e-s