Rechercher sur le site

La majorité s’engage à préserver et développer les moyens publics dédiées à la jeunesse

Vœu présenté par Nicolas Bonnet-Oulaldj, Emmanuelle Becker et les élu-e-s du groupe communiste-Front de Gauche en séance du conseil de Paris des 29.30 septembre et 1er octobre 2014

Vœu adopté par le conseil du 20e arrondissement sur proposition de Charlotte Laurent et des élu-e-s Communistes-Front de Gauche du 20e

Considérant que la jeunesse est au cœur des priorités de cette nouvelle mandature, la Ville de Paris souhaite travailler à l’autonomie des jeunes par le biais de politiques ambitieuses basées sur les principes de l’éducation populaire, en favorisant l’insertion sociale et professionnelle, de l’accompagnement de projets, en développant l’offre d’animation et de loisirs et en associant les jeunes aux prises de décisions municipales ;

Considérant que la Ville s’est dotée d’une variété de dispositifs et d’un réseau d’équipements jeunesse qui maillent le territoire et relayent la politique municipale, la jeunesse parisienne a aujourd’hui accès à un panel de structures associatives ou municipales lui permettant de bénéficier de lieux d’écoute, d’accueil, de conseils et d’accompagnement ;

Considérant que ces structures permettent non seulement de créer du lien avec ces jeunes, qui se sentent souvent exclus des politiques publiques, mais également de leur permettre d’exister dans l’espace public et de faire entendre leur voix, reflétant ainsi le constat de la mandature qu’ils sont une véritable richesse pour notre territoire ;

Considérant qu’ils existent deux types de structures municipales spécifiquement dédiées à la jeunesse, les Antennes jeunes et les Espaces jeunes, qui remplissent chacune des missions d’une haute importance tout en s’adressant à des populations qu’elles connaissent bien du fait de leur ancrage dans les quartiers ;

Considérant que les antennes jeunes sont implantés dans les arrondissements le plus jeune de Paris et qu’il est donc nécessaire que ces équipements existent en nombre important, notamment dans les quartiers en voie de paupérisation, avec des taux de chômage des jeunes particulièrement élevés, quartiers aujourd’hui considérés comme prioritaires ou en veille au titre de la Politique de la Ville ;

Considérant que ces équipements publics accueillent un nombre important de jeunes, dont près de 20 000 jeunes accueillis en 2013 pour les seules antennes jeunes du 20ème, prouvant ainsi leur efficacité, leur utilité et leur insertion dans le tissu territorial ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Emmanuelle Becker, des élu-e-s de groupe communiste-Front de Gauche, de Jérôme Gleizes et des élu-e-s du groupe écologiste de Paris, le conseil de Paris demande à la Maire de Paris de réaffirmer :

-  Le maintien d’un haut niveau de service public en direction des jeunes, exprimé notamment en terme de structures de proximité et de postes dédiés à l’exercice des missions spécifiques aux publics jeune, en lien avec la géographie prioritaire politique de la Ville, puisqu’elles sont situées au plus proche des jeunes dans des quartiers souffrant d’une forte paupérisation, concentrant des jeunes en décrochage scolaire et social,

-  L’élargissement de leurs missions actuelles que sont l’information, l’accueil, l’aide et l’accompagnement dans les démarches d’insertion sociale et professionnelle, le développement de projets personnels et collectifs, l’éducation à la citoyenneté, l’existence de lieux d’écoute et de paroles, mais également de lieux d’animation, de détente et de loisirs en accès libre et gratuit, en mettant en place des politiques ambitieuses d’implication des jeunes dans les décisions municipales,

-  L’engagement d’une réflexion conjointe avec les mairies d’arrondissement afin de répondre au plus près aux attentes de la jeunesse parisienne tout en donnant une meilleure visibilité et un plus grand rayonnement à ces équipements jeunesse.

Publié le

7 octobre 2014

Auteur-e-s